mardi 26 septembre 2017

Stephan Micus 2017/1986






Le sel infini du sable et de l'eau, ocre et cobalt, écume et nuages, des étendues où la lumière est religion.



Stephan Micus 1986 "Ocean"
Stephan Micus 2017 "Inland sea"
label : ECM









3 commentaires:

Mylène Gauthier a dit…

C'est toujours un grand voyage Micus.

charlu a dit…

et on ne sais jamais bien où.

Devant Hantoss a dit…

Je n'ai pas d'habitude l'écoute pour cette musique, rarement en tout cas, mais comme pour Pascal Georges qui m'entraîne "chez lui", ici tu as réussi à me convaincre. C'est mieux que l'entendre