lundi 11 septembre 2017

Bedouine



On garde le cap, on ne change rien ou presque, une autre fille acoustique qui fait craquer tout amoureux de chanson parfaite à errer béa sur les sentiers folk peints de lumières. Une once d'électricité en plus, une légère onde tribale en moins, juste après This is the Kit, j'écoute fébrile l'album éponyme de Bedouine.

Là, ici, il y a un orchestre en plus et les dimensions s'envolent. Un label aussi, celui de Matthew E.White avec Spacebomb, un toit qui a déjà fait fondre les âmes avec Nathalie Prass, et Georgie. Pièce par pièce Spacebomb installe doucement sa marque de qualité, et c'est cette signature là qui m'a envoyée vers Bedouine.

Folk orchestral avec une basse et batterie sonnant Beck, une voix, une écriture imparable, un beau et délicat album.

Bedouine 2017 « Bedouine » label : spacebomb

4 commentaires:

Alexandre G a dit…

Celui là je me le suis pas encore écouté, je me le garde de côté. Les avis de Magic, le tien, et les autres, m'ont bien donné envie. Je m'attends à un truc qualité Kadhja Bonet, autant dire très haut

charlu a dit…

J'ai aussi lu Magic, mais vraiment le label spacebomb est un moteur imparable.. jamais déçu.

Tourscher Jonathan a dit…

Chouette découverte, pile à temps pour se laisser glisser doucement vers l'automne.

charlu a dit…

Tu l'as dit T, qu'est ce qu'on prend sur la gueule en ce moment.. un déluge et des disques folk ;D