vendredi 23 juin 2017

Timber Timbre 2017




Le temps qu’il fait vient toujours déposer un contexte d’influence sur mes écoutes, aussi, j’aurais bien aimé vous parler d’un petit bijou de pop sombre tout fraîchement sorti. Mais dehors il fait beau, le ciel et le mercure chantent des acoustiques.
Il fait soleil à éclabousser chaque note et j’aurais pu attendre la nuit tombée pour m’étendre sur « Sincerely, Future Pollution ». Mais même les étoiles entre les burlats trop mûres me déconcentrent. Pourtant cette nouvelle collection de chansons parfaites des canadiens à succès est une des plus belles que j’ai pu écouter cette année.

Au loin, le chant des rainettes qui copulent me détourne de cette noire pochette urbaine au son grave. J’aperçois encore la petite touffe de mouron rouge qui égaille une pierre de rocaille, pas envie de m’en faire, du mouron, dommage, c’est un grand disque ce nouveau Timber Timbre, et je me souviens des albums précédents un peu plus lumineux. Pas de vent, la menthe poivrée exhale tout ce qu’elle peut et mes pensées anticycloniques m éloignent de ce chef d’œuvre.


Des jours que la canicule se repend et m’interdit de vous parler d’un disque sublime qui attend le prochain crachin gris pour embellir ma morosité. Cold pop atmosphérique à synthé, les guitares froides dansent la mélancolie, Kirk, Trottier et Charbonneau montent et franchissent les paliers des objets incontournables.
Dommage, il est 22h45, il fait 26°C, les ombres ne font plus qu’une et j’aurais bien aimé vous parler du nouveau Timber Timbre.

 
Timber Timbre 2017 “Sincerely, Future Pollution” label : city slang

6 commentaires:

Alexandre G a dit…

Très bon disque, une chouille de Suicide, un lyrisme Springsteen, un côté new Wave éclairée par les néons... C'est marrant qu'ils aient "forcé leur nature" en utilisant les sons qui leur déplaisent, la démarche est surprenante et fonctionne étonnamment bien !

charlu a dit…

Ah ouaih Suicide, j'avais oublié ce son.. le boss faudra que je réécoute avec ce critère là, et pour le genre, je voyais de la cold wave en chaleur :D
Le côté néon c'est clair, comment tu veux que j'en parle avec le temps qu'il fait dehors.
En tout cas ils m'ont un peu déviés de leur chemin initial.. et je comprends le côté un poil surprenant. Peut être j'en reparlerai à l'automne prochain.

Tourscher Jonathan a dit…

Pas le bon moment c'est sur C Man. J'attends aussi pour y venir, mais j'aime la prise de risque.

Vincent Lamusiqueapapa a dit…

Excellent groupe, discographie parfaite.

Chris a dit…

Je l'ai pas encore trop écouté mais il avait l'air pas mal. ..
Par contre j'aime beaucoup le Mountain Goats. ..j'avais des doutes parce que j'ai trouvé la chronique de Magic pas terrible mais c'est toi qui avais raison ! ;)

charlu a dit…

Parait qu'il pleut la semaine prochaine.. peut être le moment T

Vince je viens de découvrir leur 1er.. en fait j'ai découvert le groupe sur leur 2ème que je croyais 1er.. bref.. sont vachement bien ces p'tits gars.

Ah ouaih Chris..y disent quoi les Magic ?? en fait j'ai pensé à eux à l'écoute de ce disque, c'est typiquement leur genre de pop. J'ai découvert MG avec TALLAHASSE en 2002, depuis ils ne me lâchent plus.