vendredi 14 avril 2017

Karen Elson 2017



Ni photo, ni people, ni age, c'est de l’honnêteté à l'état pur si mon affect est grisé par cet opus, sans imposture aucune, je ne sais même pas à quoi elle ressemble, j'écoute le nouveau Karen Elson avec beaucoup de plaisir. Une nouvelle fois elle a mouché mes valves et ouvert grand mes esgourdes affamées. 

Je sais juste que ça vient de sortir, je ne connais pas son visage et pourtant sa voix de Maggie Reilly moins physique enchante ma rétine dans un petit instant de douceur. Dès la première chanson tout s'éclaire et devient limpide, « Wonderblind » me souffle un air frais comme savent le faire Isobel Campbell ou encore Joanna Newsom, la harpe iodée, la flûte romantique, l'orgue Manzarek..et ce chant, je suis foudroyé par l’honnêteté. « The End » au seuil de la porte, « Raven » à s'en étrangler.. le doux disque de Karen Elson a tout pour sincèrement me déstabiliser . Amoureusement anodin.

Karen Elson 2017 «Double Roses » label : play it again sam

6 commentaires:

Keith Michards a dit…

Est-ce qu'on a tout simplement le droit de dire que la pochette du disque est sublime ?
La vidéo très bien aussi !

Till a dit…

C'est rare, voire exceptionnel, mais j'ai écouté ce disque avant que tu ne le chroniques. Je suis pas le roi de la nouveauté mais je suis tombé dessus lors d'une visite inopinée chez New album releases.

Tout ça pour dire que je l'ai bien aimé. Peut-être un petit peu moins que The ghost... mais quand même. Ouais la harpe du début, le tout un peu plus folk que son premier album. Il est aussi produit par Jack White celui-ci ?

PS : et sinon y a un rapport avec Elson John ou bien ?

charlu a dit…

ah oui, j'avais même pas regardé la pochette..comme quoi

Mais oui, avec Elton, sont tout deux british. Pour J.White, je sais pas, rien vérifié, rien vu, juste pour l'honnèteté. J'avais bien aimé le premier aussi.

Devant Hantoss a dit…

ha ha (rire joyeux) moi j'y suis venu par une critique négative de MAGIC, en parlant de WOLF "Cette jolie voix sans aspérité; le rendent inoffensif, voire agaçant: le SAXO de WOLF, à hurler"
Voilà, c'est le coup du saxo qui m'a donné envie. Et autant je comprends l'allusion autant j'ai aimé le tout. J'aime ces dames, Martha Davis.. Axel Red (une autre rousse) ce genre de pop/variété qui passe bien la rampe du temps... Bon, le saxo c'est de suite marqué... Bah, j'ai un pote fan de Coltrane qui ne me comprenait pas sur le solo de Saxo de "Jungle Land" de Springsteen. Comment dire...

Julien Mcca a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
charlu a dit…

yes..qq trucs bateaux, genre saxo mais aussi la harpe et la flute..et moi je me laisse piéger, même si je suis vachement moins saxo...c'est un préjugé que je tiens depuis l'adolescence. (cf billet sur Dire Straits).