vendredi 28 avril 2017

Aine O'Dwyer



Des tonnes de bonshommes en chute comme la pluie des corps, Aine chante la messe des gens qui tombent à la pelle, de toute façon, on va finir par être trop nombreux. Mâchons la terre en nids sous nos cache-moineaux, peut-être le ciel va pleuvoir les hommes.

Aine harpiste irlandaise nous livre un tableau liturgique ambiant, un doux rêve apocalyptique.

Aine O'Dwyer 2017 « Locusts » label : fort evil fruit

Aucun commentaire: