lundi 24 avril 2017

Jarvis Cocker & Chilly Gonzales


Deutsche Grammophon semble vouloir se rapprocher du populaire, le grand classique se fraye une voix vers le néo-classique. Max Richter, Simon Ghaichy... Jarvis Cocker & Chilly Gonzales les nouveaux invités. 

Les paysages modernes s'installent dans l'académique tout en préservant une certaine teinte de solennelle. Improbable collaboration, voix de crooner d'une brit pop pulpeuse avec les notes mariées d'un pianiste en poupe à travers un doux tableau cinématographique. Le piano se fond si bien au timbre qu'on se demande bien pourquoi ces épousailles semblent plausibles. Une évidence.
A la vue d'une telle affiche, imaginant le tempérament des loustics, j'écoute ce rêve acoustique prendre matière, ce conte néoclassique populaire hébergé chez Deutsche Grammophon.

Jarvis Cocker & Chilly Gonzales 2017 « Room 29 »
label : Deutsche Grammophon






2 commentaires:

Chris a dit…

Trouvé en vinyle ce WE. ..en un mot, MAGNIFIQUE !

charlu a dit…

Oh joli.. en plus c'est beau un disk Deutsche G qui tourne. Y m'botte vachement ce disque, encore plus les écoutes suivant la chronique. Et en plus, j'ai ressorti du Pulp