jeudi 11 avril 2013

Mélissa Laveaux



Emily Dickinson déclarait « Mourir est une nuit sauvage, une nouvelle voie ». « Dying is a wild night » est le tout nouveau et deuxième album de Mélissa Laveaux. Créole, francophone, canadienne, influences haïtiennes, lauréate de la bourse musicien, festivals comme tremplin, blues, folk et un label No Format.

Son deuxième album, dont le hit « Postman » diffuse depuis quelques mois, est une insolence d'énergie, de modernité et de qualité. Les frontières explosent dans un bal électronique aux rythmes râblés et épicuriens. Absolument tout est au service d'un sans faute mélodieux, de chansons ficelées intelligemment. Tubesque, dansant, déboussolant, No Format va agrandir sa vitrine avec cet album estival à souhait, d'une sincérité charnelle troublante.
Elle est facile Mélissa, le sang bat jusqu'aux cordes vocales. Il n'y a pas de surproduction dans ces onze chansons, juste une histoire artistique cohérente et parfaite. Mélissa, elle qu'on croyait princesse de folk intime lumineux, devient la déesse des dancefloors universels et reculés, des trajectoires ondulantes et chaloupées.
Efficacité totale, tout entre 2:30 et 3:50 min, que des tubes.
On l'annonce comme une Santigold, Goldfrapp (sticker sur la cellophane du disque)..moi j'entends en plus, la perfection sonore, vocale et musicale de Bonde Redhead, avec une touche Ayo ou Asha, les petites frangines.
J'ai pas de rubrique « album du mois » ?? tiens, je devrait en créer une.
Bingo No Format tient sa loco.


Mélissa Laveaux 2013 « Dying is a wild night » label : no format
http://www.noformat.net/album-laveaux-dying-is-a-wild-night-33.html



5 commentaires:

Sb a dit…

Tu enchaines... Va falloir que je retente une écoute... J'ai calé à la moitié même si ça me semblait très bien. Merci pour ton insistance à parler des bons disques...

charlu a dit…

La vache, suis parti illico sur ce disque..pourtant rétissent au nouveau virage rythmé des Goldfrapp.. rien à voir ici, elle va faire mal la Mélissa :D

LRRooster a dit…

Hi Mon Charlu,

Lorsqu'on s'est vus vendredi dernier je voulais te parler de cet album que j'ai pris en pleine figure. C'est excellentissime !

charlu a dit…

C'est clair El Galino.. petite bombe que j'ai écouté la première fois ce matin alors que le printemps pousse dehors.
Les grands esprits Rouste :D

La Rouge a dit…

La pochette est sublime. L'artiste magnifique. Merci pour la découverte.