lundi 8 avril 2013

Higelin 2013



Et des artistes fameux rentrent dans le moule, endorment avec une poignée d'albums sans goût, avant de rejaillir, « Beau repaire ».

Il y a des périodes où l'on est abîmé par un opus impact, discret, que l'on s'accapare irréversiblement, un séisme doux des sens, et j'avais un deuxième billet tout près à propos de « Toboggan », juste après l'avoir vu sur scène. Puis tout se mélange, je ne m'en sors pas.

Tout se mélange, j'aimais les introspections violentes et froides de Dominique A et je n'avais pas pris de plaisir à l'écoute d'un Higelin depuis « Illicite », pour les mêmes raisons de rupture avec la complexité des âmes et de moule, s'éloigner de « Remué » à tout prix, de « Dobranoc » ou de « Nanortalik ». L 'appât du moule.
Puis des albums comme « Toboggan » arrivent comme une équinoxe. Aucune concession cette fois-ci. Un bougon reculé, libre, l'incarnation artistique des portes de mes plaines, l'amour de mon horizon. Envie d'une énième toile beauceronne.
L'approximation des techniques, le flou des paroles, le jeu de guitare dépressif, j'aime plus que tout la maladresse des visibilités scéniques, et salue tout ceux qui ne sont pas venu remplir le trianon, comme un plaisir égoïste partagé avec le grand coq.
Je ne choisis que des disques français depuis quelques semaines, toboggan tremplin, comme à l'époque de « L'imprudence », une envie de proximité discographique, comme une envie de tout lâcher, de rester sur mes sentes de promeneur solitaire avec une tète de con.
Alors je m'appuie sur les potes, le Papa Vince, le Zorno.. j'écoute le nouvel Higelin, je cherche à ne plus glisser vers ce bac à sable, ce bout de piste de gamin qui veut remonter immédiatement sur le toboggan, bousculant déluré, tous les autres minots grisés par le manège. Je ne m'explique pas, donne juste des circonstances atténuantes à mon plexus.

« La balade au bord de l'eau », ça sent le Trenet léger et heureux, c'est quoi cette surproduction bruyantes au mi temps du fil de l'eau ? Je coule.
« Délire alarme ».. « bateau ivre.. l'ïle au trésor, l'amour, la vie , l'amour la mort ».... ouaih et la guerre c'est pas beau ??
« Tu m'as manqué »..ça empire. C'est pas le cœur qui bat au printemps, c'est le cerveau qui respire..je passe.
« Seul » assez bruyant aussi.
« Angoulème »..ça va mieux, mais je vais mettre un Thomas Fersen..ou remettre « Tomber du ciel » tiens.
Oh la vache « Duo d'anges heureux ».. je reste collé dessus, comme les beaux duo de Louis Ville, des Tètes Raides …... ça y est j'y crois.
« Être là... » il est où mon dernier Thiefaine ?
« Pour une fois ».. ça y est je replonge dans « Ballade pour Roger ».. décidemment « Tomber du ciel », ou alors « La taille de mon âme » de Darc... superbe.
« Hey man »..euhh on sent encore sous la semelle la dureté du piédestal ..merde pourtant je sens que c'est bon, j'y arrive pas là, je replonge... je remets « Extraordinaire voodoo » et je revient.
Oh nan pas « La joie de vivre », pas ce manège primesautier comme un Trenet tombé du ciel qui s'est mal réceptionné.
Arrfff, la fatigue me plaque sur « Tomorrow morning »..pourquoi il veut faire Arno en se foutant de la gueule des Beatles ?.. fool of frisons...prendrais bien 2 oeufs à la coke :C


Je suis persuadé que c'est un super bon disque, j'y arrive pas, désolé. Même les violons épilogues n'y font rien, j'y crois pas, je retourne au petit chat noir lunaire, aux embouchures où nous n'irons plus jamais, aux entrailles, me carapater sporulé pour me faufiler et perdre le fil mais pas de l'eau, je pars apprendre à m'orienter de nuit.
C'ui qui me pique mon toboggan, j'y pète la gueule.. môme éternel...mais pas la marelle.


Jacques Higelin 2013 « Beau repaire » label : jive epic group

http://www.jacqueshigelin.fr/
Merci Pap's Echiré pour la découverte.









11 commentaires:

LRRooster a dit…

De toute façon mon Charlu tu n'y arriveras avec personne tant que tu seras sur Tobbogan. Je pense que ta cure va être longue.

LRRooster a dit…

toboggan écrit comme ça c'est mieux, à force d'y glisser je me casse la g......

Rondelptik a dit…

Moi, je l'ai écouté que d'une oreille distraite, j'ai pas plongé dedans, faudrait que je réessaie. Je trouve sa voix fatiguée, en fait. Je pense que j'en ai lu trop de bien et que je m'attendais à un truc plus incisif.
Bon, je me le réécouterai pour voir. Et ton Murat aussi (même si j'imagine que t'es pas super objectif;-).

La Rouge a dit…

Hé! Ben... ça me donne pas le goût d'un iota. :(

Rondelptik a dit…

Tiens, tu devrais lire ça, Charlu :
Critique Télérama Beau Repère
Regarde surtout les commentaires en bas de pages : la critique qui a rédigé l'article répond et elle a l'air d'avoir aimé le Toboggan...donc elle réussit à allier les deux, elle;-)
Bon, j'avoue que j'ai pas un avis aussi dithyrambique et tranché moi-même pour l'instant. J'ai écouté le Murat : il passe bien...mais j'irai quand même pas jusqu'à le comparer à "l'imprudence" de Bashung, qui prenait quand même beaucoup plus de risques et qui me parait plus sombre. Ce Murat ressemble quand même à du Murat. Peut-être au sommet de son art, ça, je saurais pas dire. Je suis sûr qu'un inconditionnel d'Higelin verrait dans ce Beau Repère ce que tu trouve dans ton Toboggan;-)

ravachol64 a dit…

Higelin ? Icône pas sacrée de la scène française que j'ai aimé, un peu, beaucoup, surtout en concert bien plus que sur les disques, quoique certains, ma foi, demeurent des valeurs sûres pour ma platine, de temps en temps....
que dire que je n'ai déjà dit plus haut, à savoir que le bonhomme me plaît bien mais sans en faire des tonnes. Toujours à sa place le grand Jacques mais un peu décevant cet album qui n'arrive pas à me "pogner", à l'instar d'autres trucs celà doit venir de cette habitude d'écouter trop de choses trop vite, de manière souvent désinvolte...j'y reviendrais sans doute mais pour l'instant.....
Par contre le Murat : grosse bouse !

charlu a dit…

Ouiii la cure va être longue, mais je bosse comme un malade..d'ailleurs je crois avoir trouvé une parade .. tu vois le truc, genre These is it truc de la bombe :D

En fait on est plein de d'accords !! je m'attendais à des pétages de genoux..mais bon. Je suis ailleurs, c'est surement pour ça.

Murat c'est Murat sinon je fuirais, y'a quand même un air de chef d'oeuvre qui fera son chemin. Un siloment terrible.

Eh Red, j'ai vu ton comm chez Ionix à propos d'Higelin.. perso j'aime pas ses paroles, trop "la guerre c'est pas beau". J'accroche sur qq trucs puis m'éffondre deux min plustard.

Toorsch a dit…

A la première écoute, j'étais un peu paumé, j'ai adoré le bric à brac des deux précédents... Celui-ci est plus produit, c'est la faute a Edith...

Mais après plusieurs écoutes, deux ou trois en faite, j'ai accroché grave, un disque tout en retenu, du grand jacques, assurément...

Mais tu es fixé ailleurs...

charlu a dit…

C'est clair T.. je reviendrai sur celui là.. deux écoutes pour moi et deux trois chansons impec..mais c'est tout :D

Pap's Ech si tu m'entends..désolé..merci de me l'avoir filé le jour de mon anniv... désolé car je suis pas dedans ;D
Biz

Rondelptik a dit…

On doit pas être loin, niveau anniv', sauf si tu l'as depuis longtemps;-)

Je rentre petit à petit dedans, en fait. C'est plus une oeuvre de chansonnier, ici.

charlu a dit…

Arrrf qq jours seulement :D

"grosse bouz" ou "courge" de djeepee..vous ètes pas loin les p'tits gars.. même une daube est un grand plat du terroir.. vous ètes aussi des campagnards finalement :D