dimanche 29 mai 2016

Charlélie Couture 2016



On peut faire d'un vélo une fusée, d'un kayak un avion, un hamac un auto-propulseur fulgurant intergalactique.. j'ose pas imaginer la balançoire. Quelques arpents en guise de périple, des petits pas pour un homme un monde à explorer, une berge duveteuse, une colline rêveuse, un flan gras, pourvu qu'il y ait de l'herbe. Le tour de mon village en 80 minutes.
Partir très loin, à quelques kilomètres à peine d'ici, se laisser guider par un ruisseau en géostationnaire, dans une coque flottante comme dans un avion. Il n'y a pas de distance, que des échelles.
J'écoute le dernier Couture et je suis chez moi en Louisiane. Finalement le Mississippi n'est qu'un petit ruisseau.

 

J'avais beaucoup aimé le retour de Charlelie via Biolay, la nouvelle fraîcheur exotique de l'artiste nancéien sent le crocodile à plein nez, je vais chercher mes boots et me refoutre dans mon hamac. Y'a un zinc sur la pochette de « Lafayette », je me laisse voyager avec des ailes imaginaires dans mon cockpit de cordes tendues. L'aime bien moi le Charlélie, allez.. « (On va) déconner ».. oups, on va décoller...ou pas.
La musique n'a pas de frontière, Cajun, Acadie, acadiens..... Nancy.... la Louisiane.


Charlélie Couture 2016 "Lafayette" label : mercury

6 commentaires:

Chris a dit…

Ah Charlelie ! Il a marqué une partie de ma jeunesse. ...ça doit être le 1er chanteur que j'ai écouté où les rimes et les longueurs de phrases ne respectaient pas toujours la norme. ..et ce qu'il disait du quotidien me parlait évidemment beaucoup. ..c'est autre chose aujourd'hui mais ça fait toujours plaisir de le revoir de temps en temps. ..
Quand j'étais petite il répétait dans la Mjc de mon quartier, j'aurais aimé voir ça. ..;)

charlu a dit…

Comme d'hab Charlelie est venu très tard pour moi.. normal, tjrs dégouté des 80's. "Les naïves" .. "chanson de la petite rivière" je crois..est venu me réveiller.. puis je n'ai pas arrêté. Aussi pour celui_ci, c'est un énième cadeau d'Echiré, puis le film "Comme un avion " de Bruno Podalydes, avec lequel je suis tombé paf total. Du coup, j'ai accéléré l'écoute, et je suis parti, comme avec ce film merveilleux.

Alexandre G a dit…

Il me transcende pas sur disque, même si il me faudra retenter l'expérience, mais bon sang que ce docu transpire la musique ! C'est absolument magnifiquement jouissif ! On a envie de prendre l'avion illico et d'aller siroter un truc puis danser dans ces bars cajuns !

Devant Hantoss a dit…

Vraiment chouette, là comme ça. En + quand on connait un peu le bonhomme, il baigne la dedans comme si c'était chez lui. Moi je me souviens très fort "des anglais en vacances.." l'air est gravé à vie dans ma mémoire.
Question: Charlelie et Biolay? "Immortel" je l'ai repéré à la médiathèque, bonne surprise?
Bon pour revenir sur celui ci, qu'est ce qu'il est touchant... "(I Love U) Baby Blue"!!

Alexandre G a dit…

Allez je me retente le Charlélie 2016, selon l'écoute ce sera grâce à toi ou de ta faute mon Charlu ;)
(PS :merci pour la piqûre de rappel !)

charlu a dit…

Très belle surprise la collaboration Biolay, un petit truc en plus, un son. Tu peux y aller franco.
Comme tu dis Alex, y'a beaucoup de jouissance et de volonté ds ce Lafayette.