lundi 23 mai 2016

Terry Lee Hale 2016




Le plus beau disque depuis des lustres...à force de crier aux loups et d'avoir oublié le dernier instant ou j'ai réutilisé cette phrase pour la énième fois, on va finir par ne plus faire attention... et pourtant là...
Il a même fallu quelques longues minutes de silence une fois le saphir en butée pour réaliser que je n'étais déjà plus là depuis quelques temps, et qu'il fallait reprendre une respiration normale.


Ai-je survolé les précédents, négligé celui d'avant pour être à ce point transpercé par celui-ci. A droite le dernier Clapton, à gauche le nouveau Dylan, les uns vont détester, les autres aduler, des débats, et je ne sais même pas pourquoi je parle de ces deux là en attente (merci mon Pap's ;D), mes deux bras sont rivés au sol, impossible de leur dicter quoique ce soit, de mettre un autre disque.. Vendredi dernier j'ai du resté devant la pleine lune un long moment avec ce disque dans les pensées pour y être encore ce soir, malgré toute ce déluge depuis, ce rideau lustral délavant ou dévalant, je sais plus.. je suis juste rincé comme un reset et je reste figé devant mes enceintes à écouter « Bound, Chained, Fettered », ce disque est beau. Le plus beau disque cette année.

Terry Lee Hale 2016 « Bound, Chained, Fettered » label : glitterhouse


6 commentaires:

Chris a dit…

Je ne connais pas ce Terry Lee ... mais le morceau que tu as mis est effectivement très beau. .. mais c'est chez Glitterhouse, c'est bien Glitterhouse, non ? ;)
Pour sur qu'il aura moins de retentissement que les deux autres mastodontes et c'est dommage pour lui mais grâce à toi et d'autres nul doute qu'il trouvera sa place dans certaines discothèques. ...:)

charlu a dit…

Vi, Glitter c'est imparable. Du coup il fait un peu outsider, d'autant que j'ai quand même essayé Dylan..pouarrfff, me suis arrêté à Polka, carrément limite, même Renaud chante mieux :o

sorgual a dit…

Il y a un instantané, une simplicité, une âme qui te capte comme chez Vic Chesnutt, le premier titre est une tuerie qui plombe un peu la puissance des autres morceaux.
Bon courage pour le Clapton, qui se termine par le meilleur morceau ..

charlu a dit…

Je suis aussi tombé raide sur le 1er, puis encore plus bas avec les suivant, me rappelle plus des titres, mais vers la 3, 4 et la 5..bim, complètement ailleurs...même la 2.. du coup la fin reste floue. Tu as raison, et j'avais presque oublié Vic et ses débuts.

J'ai entendu dire que Clapton sonne très JJ Cale.. tte façon ça peut pas être pire que le Dylan...

Markab a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Markab a dit…

Que de magnifiques morceaux dans cet album ! Chacun faisant oublier le précédent, preuve d'un très grand talent. J'écoute moi-aussi en boucle : Jawbone, Scientific Rendez vous ou encore Acorns pour ma part. Merci encore une fois Charlu pour la belle découverte !