dimanche 24 avril 2016

The Dandy Warhols 2016




Ouaih je sais, je flotte en surface ces derniers temps, c'est le soleil de 11h qui fait jaillir les convections des sols recroquevillés depuis des mois. L'envie de rock psyché ou d'un bateau à la dérive, pas de gamberge avec du lège qui tient la route ou les flots.
 

A chaque nouvel album des Dandy Warhols, on cherche avec espoir des remugles fous de « Thirteen Tales from Urban Bohemia », puis on se fait à l'idée que rien ne sera comme alors.
A chaque fois je me laisse piéger, je pars, mords à l'hameçon et me laisse prendre par cette danse efficace d'un western urbain. Je sais pourtant qu'on va me crier dessus, comme cette excitation à l'écoute de la banane sous fond noir que j'ai beaucoup aimé. On me soupçonnait de trahison, de divaguer lamentablement. Pourtant le 28 mai 2003 au Bataclan la fête fut totale, avec un gros son et une assurance magnifique.

 
« Distortland » qui vient de paraître est une nouvelle agitation, des petits brûlots easy qui défilent avec une crânerie qui fait mine de rien et qui injecte un certains plaisir accessible de rock bitumé, une BO de trajet citadin quitte à tourner en rond et revenir toujours au même endroit.
Rien qui se détache ici, « Samper fidelis » peut être, ou le classique du genre « Catcher in the rye » ou « Styggo », rien à la verticale pour prendre de la hauteur, juste un axe qui défile le long d'un horizon caniculaire à la vitesse que l'on veut, en cercle, en circonférence convexe, une chaleur circonflexe.

Les Dandy Warhols jouent avec le son, une idée par chanson, un dixième album propre .. me suis à nouveau laissé embobiné par les balades rock de Courtney Taylor-Taylor.

The Dandy Warhols 2016 « Distortland » label : dine alone

5 commentaires:

El Norton a dit…

Bien meilleur que les deux précédents. Ca vaut pas un 13 Tales, évidemment, mais c'est un beau retour en forme pour les Dandy.

Tourscher Jonathan a dit…

Pas encore écouté celui-ci, mais le précédent m'avait plu. Un petit disque à l'horizontal comme tu le dis si bien. A + Cman

Tourscher Jonathan a dit…

Pas encore écouté celui-ci, mais le précédent m'avait plu. Un petit disque à l'horizontal comme tu le dis si bien. A + Cman

charlu a dit…

ah cool, je me demandais une fois de plus si c'était pas moi qui déconnais !!
Elle est bien bonne cette cuvée 2016 ;D

Tourscher Jonathan a dit…

Tiens mon téléphone a doublé mon comm'