lundi 1 juin 2015

Sufjan Stevans 2015




Difficile de s'étendre sur un artiste qui a tout étendu déjà. Sufjan Stevens est un trouble, des promesses, des visions, un talent et du dithyrambique.
Pour déguster la quintessence de son dernier opus, il faut faire abstraction de la pochette, le seul bémol. Elliott Smith où es-tu ? C'est un autre avis de recherche après Tobias JessoJr.

Toutes les chansons sont merveilleuses, un semblant minimal aveugle l'écriture. C'est doux, vaporeux, ça infuse dans les artères et coule douillettement le long du cortex. Peu importe le CV, la lettre de motivation. Peu importe les pages mensuelles ou hebdomadaires, Sufjan Stevens offre à nouveau un disque merveilleux où tout s'arrête et s'envole en suspension comme un vague nuage de pollens qui nous maquille et nous rosit les pommettes comme un fond de teinte qui ne paye pas de mine.

Une fois posé sur la platine, impossible de prendre un billet retour. « Carrie & Lowell » dans sa séduction habituelle, sa beauté minimale, accorde toute la sensibilité à une écriture intime de baladin ultra-moderne.

Sufjan Stevens 2015 « Carrie & Lowell » label : asthamatic kitty

7 commentaires:

El Norton a dit…

La première fois qu'un disque me fait pleurer cette décennie, je crois.
C'est dire si je l'adore et s'il me touche.

charlu a dit…

Tu as raison, c'est assez poignant.. moi les frissons sur ce disque m'ont fait passer des trajets quotidiens à travers des émotions très doucereuses, avec juste une pincée de mélancolie.. mais à peine. Merci ElNo pour ton aveu

Chris a dit…

Je n'ai pas encore dépassé les deux premiers titres, très beaux par ailleurs mais ce disque me fait un peu "peur" alors je retarde le moment, il parait qu'il est magnifique...mais bon, il faut bien se lancer à un moment...:)

charlu a dit…

oui. impressionnant avec tt le poids intime des affres maternels. J'y suis allé franco et après 3 écoutes, on se sent embarqué dans la douceur et la douleur.

Devant Hantoss a dit…

Je prends ces albums les yeux fermés, les yeux seulement, j'attache ta chronique, elle viendra me les ouvrir. L'homme qui nous a fait croire à la grande oeuvre des états ricains, en plus il a de l'humour

Francky 01 a dit…

Le tout nouveau Sufjan Stevens, il à l'air excellent. J'en ai lu que du bon.
Perso, j'avais adoré "The Age of Adz" ou "All Delighted People EP", son versant plus électro - Folktronica !! Bien sur, "Come On Feel The Illinoise!" est un immense album, un des meilleurs Indie/Folk (baroque) des 00's !!!
Comme je suis à la bourre niveau nouveauté, j'suis preneur (via dropbox), Merci !!
T'as vu, aujourd'hui est mort l'immense (free)jazzmen Ornette Coleman !! Un des derniers grands mythe du jazz is dead !!!
A +

charlu a dit…

Merci Tonio.. tjrs délicats tes mots.. yes on attend tjrs les 49 autres albums..mais bon, on s'en fout et on y croyais pas.. Biz

Franky, je croyais vraiment que tt le monde l'avait déjà écouté et que j'étais à la ramasse.. du coup je balance. Merci pour ton complément pertinent habituel.
Biz aussi