jeudi 11 juin 2015

Duck Duck Grey Duck




Fichtre, une nouveauté fraîche qui tape comme si c'était pas frais. Un album rock rétro moderne avec tellement de caillasses dedans qu'il en devient unique.
 

Pas facile de tomber sur un tel métal précieux qui dépote et pourtant la pochette avait tendance à orienter le curieux que je suis vers du son electro, ou expérimental. Comme quoi il faut toujours dompter son cerveau préjugé.
 

Duck Duck Grey Duck est une bombe brute de pur rock live aux allures 70's. Ils sont suisses et c'est leur premier album.
Une fois lancé sur le toboggan cascade, plus rien ne peut nous arrêter, ça défile à en perdre son calebard une fois dans la flotte, juste après deux ou trois tonneaux. Et on se retrouve à oilpé dans l'eau au beau milieu d'une piscine remplie de nageuses et nageurs qui se foutent éperdument du plat grossier cracheur de maillot. La tasse même sur quelques riff saturés juste comme il faut pour ne pas se noyer. Et quand la tète sort de l'eau, les rayons tapent et la chaleur assomme, sans que personne ne se préoccupe de notre puérile présence dénudée, grasse et blanchâtre.

Mais qu'est ce que je fous à poil dans cette piscine.




Duck Duck Grey Duck 2015 « Here comes.. » label : casbah

3 commentaires:

Sb a dit…

Mmmmhhh très sympa, en effet.

Devant Hantoss a dit…

Qu'est ce que je disais à propos de Algiers, ils sont combien dans ta tête, ou bien comme je le pense c'est vraiment une histoire de possession, les disques poltergeist... Super, je prends forcément, pour ce que tu en dis!!

charlu a dit…

C'est du vécu Dev ?? déjà perdu ton maillot ??
C'est chiant tout ça..des fois je dors pas avec ts ces disques.

En tout , pas révolutionnaire, mais super sympa rock ce DDGD