vendredi 26 juillet 2013

Abraham Boba



Juste sous le nez de Cedillo qui perce le Portugal en son flan, ce grain de haricot perché juste avant l'Espagne, t'en souviens-tu ? un petit paradis blanc juste avant la frontière. Le grand castelo branco à l'horizon, les terres brûlantes de l'Alentejo dans le dos, Castelo do Vide au milieu de nulle part. Tel un skate lent d'âme grisée, nous glissions sur le ventre du haricot pour aller du château à la chapelle, du clocher aux remparts, surfant sur toutes ces tuiles de terre cuite incandescente de son cœur. Les ruelles plus étroites les unes que les autres et l'ombre bleue nous aspiraient vers les hauteurs douces.
Juste un peu plus haut en face, l'autre paradis suspendu, Marvão, dernier rempart de pierres lumineuses avant l'immense terre hispanique.
Si de Salamanca j'entendais la fierté d'Afonso, ici à Marvão, les notes de piano d'Abraham Boba chante quelques balades. A quelques arpents de montagne, la rojta d'autres auteurs, une frontière culturelle hermétique, je joue d'infidélité légère, moi qui aime toute la péninsule.


Abraham Boba 2009 « Le educacion » label : limbo starr

http://limbostarr.com/site/





Aucun commentaire: