dimanche 7 juillet 2013

Linda Lewis



 
 
Une princesse à présent, une des plus belle voix britannique que l'on peut suivre sur un grand nombre d'albums qui ont fait l'histoire de la musique (Al Kooper, Bowie (« alladin sane »).. Cat Stevens..). Stevie Wonder était raide dingue de cette voix proche d'un Michael jeune.
Backing vocals donc, mais des albums solo aussi, dont celui-ci, le quatrième. Quelques reprises, mais des compo, Linda Lewis possède aussi une plume. Elle s'entoure des meilleurs (Anna Peacock etc).
Quelquefois disco ou pop, souvent soul, des ambiances jazz, BigBreakRecords est à l'origine de cette résurrection, de cette grande boisson rafraichissante hyper sucrée. Les bonus sont de véritables pépites jazz « Walk about ». Voici l'anglaise Linda Lewis et son opus 75. .. fait très très chaud.


Linda Lewis 1975 « Not a little girl anymore » label : arista75/real gone 2011
http://www.lindalewis.co.uk/



3 commentaires:

devant a dit…

La Drop est vide... Et parfois on s'en fout et parfois... On pleure.. nan j'exagère, mais bon quand même tu avais bien "vendu" "vanté" la jeune dame

La Rouge a dit…

Ah! Trop soleil pour moi... ça me donne le goût de me pendre. :)

charlu a dit…

Ehh..je suis allé fumé un clopio.. deux ou trois conneries plus tard, il m'a dit.. oh garçon..reste dans l'ombre ... tu débloques à plein tube.. je lui ai dit, ouaih en plus c'est ma place. J'ai repensé aux disques du week end.. que j'ai écouté à l'ombre..à la pénombre.
J'aime le soleil à l'ombre, j'aime la mer sur la plage... j'aime le ciel collé à la terre.. mais que c'est beau à voir.