dimanche 7 juillet 2013

Marcos Valle




Bon là, je crois qu'il va falloir piquer une tète, aller faire tremper la viande, dessaler la barbac, rafraîchir les douilles.... vraiment trop chaud, vite la piscine.
Le premier album du brésilien Marcos Valle, sorti en 1973, est posé sur des bases de bossa nova teintée de jazz façon Gilberto ou Herbie Hancock.
Cette fois-ci, c'est light in the attic qui fait ressurgir toute la discographie du brésilien, au rayon world.

Pouaahhhh..ça passe tout seul... blaziiléouuu .. tous les strings sont tendus, les peaux dorées, je suis au bord de la piscine hyper détendu... calor.

Marcos Valle 1973/2012 « Previsao do tempo » label : EMI/light in the attic
http://lightintheattic.net/artists/481-marcos-valle
https://www.youtube.com/watch?v=OpJGBzz9B8g&list=PLOAPJm_E2dz2b570t9DFA7jzh936PU_DS

4 commentaires:

devant a dit…

J'adore, il mérite à lui tout seul... Et le Brésil mérite une chronique d'un siècle à lui tout seul.
Qule musiques ils ont.
Tien au kazoo, cadeau, un disque que je pensais, que je pense encore, présenter à l'occasion, mais je n'en suis pas certains
Alors ce n'est pas courant dans ce sens, mais tu me donnes tellement de perle, peut-être donc n'as tu pas ce Jose Mauro/Obnoxius
Un doute? Écoute ce
01. Jose Mauro - Obnoxius - Exaltacao E Lamento Do Ultimo Rei.mp3
http://www6.zippyshare.com/v/58433086/file.html

Allez, pas trop de Rosé, laisse de la place pour le Pastis

devant a dit…

L'album en Drop of course

charlu a dit…

Ouii j'ai reçu et j'avais pas ..merci... bah ouaih le Brésil..terrible.. Valle était inconnu pour moi..je bénis ttes les rééditions.. je réajuste les lacunes.

devant a dit…

Le Brésil est addictif, une fois mis l'oreille sur un Milton tu es entraîné...