mercredi 4 avril 2012

Phantom dog beneath the moon / "L'arbre" 74x51 avril 2012













Je vais oser quelques comparaisons qui me viennent à l'écoute de ce folk contemplatif recroquevillé. Imaginez Nick Drake dévié par Robert Wyatt, happé par Gorky Zygotic Mynci, et projeté dans un espace gracieux de Song of Great Pheasant, The Zephyrs, le tout balayé de
blanc avec dans la brosse une légère touche de vert émeraude piquée de terre d'ombre brûlée.
Un Rover sous anesthésie.
Phantom dog beneath the moon a injecté une béatitude romantico-dramatique dans cette contemplation pop fraîche et d'apparence innocente. Hanté et atmosphérique.
Quelques peaux tendues, beaucoup de cordes écarlates, une voix que la tète absorbe, des complaintes nues, des ondes de cuivres embrumés, mon horizon s'est nappé d'un brouillard de limon gras, le frémissement s'est abattu, le foulard a reprit son collier, les mains ont plongée dans les poches imbibées, le cerveau s'est répandu là, en flaque, sur une terre féconde de céréales rasées, de « miroirs dans la boue », un champ mou d'où surgissent des fantômes, dans la plus pure douceur. Une autre promenade solitaire près de l'arbre, l'anticyclone n'est qu'une pommade, la fioriture tenace d'un sol beauceron habité par des entrées maritimes. L'arbre a disparu sous les couches rugueuses d'un post rock qui clôture l'album, une nébuleuse cataclysmique perfore la nuque et embarque définitivement.
Un mirage.

Phantom dog beneath the moon 2010 « The trees, the sea in a lunar stream » label : rusted rail
http://www.rustedrail.com/phantomdog4







2 commentaires:

Markab a dit…

Salut Charlu,
De retour chez toi après un retour chez moi ! J'ai été complétement saisi par ce drôle de Phantom, cette voix unique qui me capte dès les premières effluves de chant...Je crois que c'est le groupe que je cherchais depuis quelques semaines, merci l'ami pour cette belle découverte ! Au fait, peut-être as-tu une piste pour un achat en téléchargement sur la toile, j'avoue que je n'ai pas encore trouvé. @+

charlu a dit…

Nan je sais pas trop où le trouver, mais tu le veux fais moi signe.. je le mets dans la dropbox et tu pourras le prendre..comme d'autre d'ailleurs.
Effectivement c'est une belle surprise ce disque, d'ailleurs, tout le catalogue Rusted rail est précieux.. (song of great pheasant dont on a déjà parlé). Y'a aussi un superbe disque d'un membre de HOOD en partance : THE DECLINING WINTER.. si tu le veux aussi .. Bizz