jeudi 8 novembre 2018

Crippled Black Phoenix 2018



Pas facile d'être Rock-prog aujourd'hui, de plus en plus chelou de brandir un album aux morceaux de 15 min qui passe du coq à l'âne à travers des montagnes sonores. Même Steve Wilson semble vouloir se détacher de cette étiquette qui lui colle au bulbe. C'est pourtant un des meilleurs artistes du genre ces dernières décennies. Un paquet de nouveautés dans les bacs Prog comme pour hurler « on ne lâchera rien ». J'en ai essayé quelques uns, pas mal même, mais pas à se torde le plexus..

Tiens, si je trouve un album qui crache bien, autant, voire mieux que Wilson, bah j'te pète un ch'val.

Crippled Black Phoenix 2018 « Great Escape » label : season of mist

3 commentaires:

Everett W. Gilles a dit…

Alors comment ça se passe, ça se revendique de Pink Floyd ou non ?
Faut me dire hein ...

charlu a dit…

nan pas trop celui là, c'est plus Porcupine en plus hardeux.. mais bouge pas, attends, puisque tu réclames, ça vient, je crois que j'ai trouvé un petit truc floydien par dégueux. Qu'est ce que j'f'rai pas pour les accros branlicos amigos....

Everett W. Gilles a dit…

Je bouge pas.