jeudi 25 mai 2017

Tara Jane O'Neil 2017



Dans la famille folk à frissons, je demande la grande sœur d'Aldous. Tara Jane O'Neil est pour moi avant tout une histoire de label. Quatersticks et son catalogue from Chicago, « Perigrine » en 2000, « In the Sun Lines » en 2001.. 2004 ..2006..et une fois de plus je c'es moi qui lâche prise.


A l'époque je la connaissais un peu plus acidulée, un folk une once plus expérimental. Ici, logiquement déboulée chez Gnomonsong, son écriture s'est ralentie, son jeu endolori, balades hippies irradiées de soleil mou et, assise sur la table du soir à gratter boisé, elle s'est laissée aller à dérouler une collection de chansons acoustiques au gré d'une soirée en bœuf envoûté.

Et du coup, je me souviens aussi du label Gnomonsong avec son catalogue .. Vetiver, Jana Hunter, Rio en medio, Papercuts... d'un label à un autre, d'une artiste à une autre, toute une famille de cordes sèches chantent à l'unisson un printemps qui prends du mercure dans la cafetière. 


Tara Jane O'Neil 2017 «  S/t » label : gnomonsong

Aucun commentaire: