samedi 10 septembre 2016

Peter Broderick 2016



Deux textes, John Cage, son inspiration ici pour commencer l'album, puis celui de Brigid Mae Powers, la compagne de Peter Broderick pour le clore, deux textes récités comme des serre-livres calant un monde sans fin où les notes de piano résonnent au hasard des espaces. 


Il faut avoir une grande maîtrise des règles musicales pour ainsi se permettre de jeter les dès sur l'ordre des notes et des accords à suivre. Se laisser guider avec comme recul la connaissance. La musique plane comme des endroits inconnus sur lesquels précisément une feuille détachée va tomber, ou des larmes de verre d'un chagrin biologique qui, en tombant « font une musique angélique et fantomatique ». Toutes les créations de Peter Broderick m'enchantent. 


C'est son retour chez Erased Tapes, c'est un album magnifique, avec une pochette sublime, un concept hasardeux et le hasard fait bien les choses, c'est à s'en convaincre. A moins qu'il ne soit conduit par le magnétisme d'un génie musical et sonore celui du multi-instrumentisme de l'Oregon par exemple. Des choses irrationnelles ou pas se produisent, comme une pluie fine d'accidents créateurs … une musique angélique et fantomatique.
Ce concept là est tel, que Peter a décidé de ne pas écouter le travail final avant la mise en boite de ces paysages musicaux. Peut être découvrons nous cette ode crépusculaire en même temps que lui.
Vangelis et Keith Jarrett peut être, une verticalité pour une musique de chambre sans sol ni plafond.


Peter Broderick 2016 « Partners » label : erased tapes


4 commentaires:

Francky 01 a dit…

J'avais réellement découvert Broderick grâce à toi en 2013 avec son excellent EP "Broderick & Broderick", collaboration entre Peter & Steven Broderick. Une oeuvre où les guitares acoustiques et banjo se marient superbement aux cordes, orgues, pianos et voix élégiaques, sorte de mariage parfait du Folk et du néo-Classic.
Ce dernier-né a l'air plus expérimental, Ambient, néo/Modern-Classical et répétitif.
Et oui, la pochette est très belle.
A + amigos.

Carl a dit…

Agréables réminiscence d'Antony (and the Johnsons)...

charlu a dit…

Peter est multi instrumentiste, et en plus il produit et réalise (sa collaboration electro avec Nils Frahm est superbe), c'est un artiste complet au multiple collaborations.. un véritable protagoniste dans le genre. Merci de ton passage Franky.

J'avais pas vu les ondes Anthony Carl.. suis pas trop entré dans son nouvel album..sous le nom d'ANHONY.

Carl a dit…

Moi non plus... j'avais plutôt en tête son album The crying light...
Merci du partage