dimanche 25 octobre 2015

Rayland Baxter



Il faut voir le CV musical des méandres du Tennessee, comme celui du Mississipi, tout ce qui lèche les lits de ces gigantesques serpents fleurit merveilleusement depuis des décennies.
C'est à Nashville qu'a bourgeonné à nouveau un enfant du cru avec un album drainé du jus du coin, des couleurs traditionnelles et des allures modernes qui peuvent renvoyer à  Findlay Brown.
Rayland Baxter est une discrète passation, « Imaginary Man » un très bel album rural, de la jeune country, avec un bon son et des compositions imparables.


Rayland Baxter 2015 « Imaginary man » label : ATO

1 commentaire:

Devant Hantoss a dit…

Moi aussi je suis en "retard" Et d'une humeur boisée et simple ( donc peu ambiant sauf quand tu arrives à me forcer la main) Je quitte un Gene Ckark inconnu par moi: "Gene Clark - Beyond The Golden Sun" C'est toi celui là? Bon ton Rayland - j'adore ce prénom - est bienvenu chez moi.