mercredi 7 octobre 2015

Low 2015



Voilà l'humain qui a bien plombé, tout tombe à Low. Comme une vague idée de décroissance espérée pour arriver à l'équilibre, le trio du Minnesota a toujours eu des ondes sur les mêmes longueurs que les miennes. « Secret name » en 99 m'avait mis la puce tsétsé à l'oreille. « Trust » mon préféré, la cime d'un drame musical sublime, puis les albums qui défilent, sans que je ne puisse contester le bonheur d'une certaine lenteur récurrente, la rudesse des émotions ralenties, comme pour les déguster. Low est un précepte et un principe.

Onzième album depuis 1993, minimalisme éprouvé, trio sans fioriture, avec une palette juste légèrement plus organique. Low est dans le peloton durable de mes groupes contemporains les meilleurs, je me demande même pourquoi ils ne sont pas anglais ces trois là de Duluth, Minnesota.
« Ones & Sixes », la bande son automnale des chimères endormies.


Low 2015 « Ones & sixes » label : sub pop

4 commentaires:

El Norton a dit…

Un album qui peut être long en bouche, mais auquel je me suis très largement attaché.

charlu a dit…

Yes ElNo..long en bouche.. j'ai aussi pris mon temps. Dans la lignée des précédents, j'me lasse pas.

Francky 01 a dit…

Low : Un immense groupe, culte et créatif. En toute modestie et simplicité, il taille sa route, superbement. Lenteur et neurasthénie poétique au firmament céleste !!
Alors oui, Low est un immense groupe, et il vient de sortir encore un onzième et petit bijou onirique et contemplatif !!
A +

Till a dit…

Et low Charlu

Jamais écouté ce groupe, je viens de prendre, à suivre.
Merci pour la découverte.