lundi 17 août 2015

Rachel Sermanni



Partagée entre une pop moderne rockment bien foutu « Run », et un folk épuré touché par la grâce « Ferryman », Rachel Sermanni apparaît dans les bacs très discrètement pour la deuxième fois.

 
Rachel est écossaise, avec « Tied to the moon », elle dissémine comme ça, humblement une panacée d'émotions sans imaginer une seule seconde les ravages collaterreux qu'elle va inoculer.
Je suis fou de cet album et les dégâts cellulaires sont visibles sur la peau.
 

Il faut l'entendre nous dire de courir avec « Run » pour esquisser quelques égratignures cérébrales irréversibles à venir. Point d'escampette, et l'on est à terre dès « Old ladies lament », définitivement pelotonné sur « Ferryman »... puis « I've got a girl », « This love »..... La Marissa Nadler des fjords écossais.

Rachel Sermanni 2015 « Tied to the Moon » label : middle of nowhere ».

1 commentaire:

Sb a dit…

Toi non plus, tu ne résiste pas au charme de la demoiselle! Je suis une patate mariée, je suis une patate mariée, je suis une patate mariée.