lundi 23 février 2015

Duke Garwood 2015



 
Duke Garwood, est un remède pour les déçus des divagations de Mark Lanegan, ils ont d'ailleurs déjàcollaboré. Il distille un folk à peine branché sur le secteur, un blues façon Rodoplphe Burger.
« Heavy love » est crépusculaire, chaleureux, Clapton ou Tony Joe White quelquefois, ce discret londonien aux multiples labels offre une incantation boisée des grands soirs.


Duke Garwood 2015 « Heavy Love » label : heavenly


2 commentaires:

Markab a dit…

Belle découverte chez toi Charlu pour cette fin d'hiver. Ce gars m'a scotché et ne m'a plus lâché. C'est vrai qu'il y a ce petit côté Burger, surtout sur Disco Lights.
Autre coup de coeur récent pour le dernier album des White Birch. Je reste toujours sous le charme ... (c'est peut-être là où l'ombre est la plus belle :)) Markab

charlu a dit…

Belle coïncidence, je viens juste d'écouter White Birch 2015, je les avais un peu oubliés. J'avais tellement aimé le 1er album, comme Portrait of David.