mardi 24 septembre 2013

Barrence Whitfield and the Savages



Une véritable tuerie vient tout juste d'exploser les bacs. From Boston, après de longues années de silence, Barrence Whitfield and the savages arrive pour mettre le zouc dans les caisses de nouveautés. C'est rétro, intemporel, wild rock'n'roll et boggie comme Screaming Jay Hawkins, des cuivres et des guitares comme dans les 50's, du garage blues comme Black Joe Lewis, des énergies James brown, et de la puissance comme Jim Jones Revue.... une voix terrible.
Si un disquaire met « Dig thy savage soul » dans antre musical avec un gros volume, il est possible que tout le monde se mette à danser, se bousculer avant de tout péter, les étagères, le comptoir, et de bouffer les disques en hurlant de rage et de plaisir. Un guronsan en suppo, Redbull en intraveineuse.
Enragé, sublime, véritable défouloir, le retour de Barrence Whitfield est un plaisir suffoquant.



Barrence Whitfield and the Savages 2013 « Dig thy savage soul »
 label : bloodshot



6 commentaires:

Sb a dit…

waouhhhhhhhh ça déménage.

Echiré79 a dit…

Merci Charlu,

Ca dépote sévère.....!!

sorgual a dit…

Une tuerie ... grand merci pour cette révélation.

charlu a dit…

Hein les p'tits gars..ça brule les rotules !! une jolie baffe.

Sadaya a dit…

Bordel j'aime.

Toorsch a dit…

Bizarre, je viens de lire ta chro... En fin tu parles de red Bull en intra, ds ma chro sur Brian Setzer, je fait le même parallèle... pas en intra, mais quoi, les grands esprits? Foutaise, c'est aut' chose, connexion!!!