jeudi 13 décembre 2007

Anna et Pal







Anna Ternheim 2004 :« somebody outside »
Anna Ternheim 2006 :« separation road » chez universal / telescopic
www.myspace.com/annaternheim


A la question « quelle musique idéale pour un dimanche matin ?? » je réponds sans hésiter Minor Majority et Anna Ternheim. Un dimanche matin c’est quoi ?? Un moment de flottement, de fuite, d’anéantissement, une pause entre les abus de la veille et l’ennui à venir d’une après-midi infailliblement vide. On prend le temps qu’il fait dehors comme un fardeau, attiré par les draps encore tièdes et, le temps d’appuyer sur la touche « play », de se préparer un café, on y retourne pour mieux ressasser les chimères amoureuses, le spleen d’une semaine difficile. C’est le moment où l’on sort les disques « clichés » sans aucune pudeur ni honte. On a de quoi tenir la matinée avec ces deux doubles albums de chansons lisses et limpides que le cerveau réclame. Chacun de leur côté, les deux pièces maîtresses discographiques sont assez identiques dans leur ensemble .... mais a-t-on envie d’entendre autre chose ?
Cela fait une bonne dizaine d’années que la Scandinavie s’affirme comme ayant sa place dans les incontournables de la musique internationale, et dans tous les domaines, hard (Burzum ; Gorgoroth..) electro (Royksopp; label Rune Grammofon,..), rock (Madrugada, Kent..), country folk (le regretté St Thomas ; King of Conveniensce; label Hapna ou Fonal). Puis la pop avec les albums de Minor Majority provenant de Norvège, et Anna Ternheim de Suède, de la variété internationale dans son plus bel habit académique… refrain/couplet, belle voix, superbe production, nappe de guitare folk ou de piano, trois à quatre minutes maximum.
Comment expliquer que certains disques passent dès la première écoute, vous transperce l’épiderme, s’installe dans le cerveau et dans le coeur comme une évidence jusqu’au point de remettre certaines chansons en repeat inlassablement et d’y revenir sans cesse tellement chaque pièce des albums vous caresse dans le sens du poil. Bande son des moments de mélancolie douce, de matinées brumeuses, endolories par quelques idées romantiques.
Si Minor Majority ondule modestement entre REM et Tinderstick, Anna semble s’apparenter à Dido pour son timbre vocale et pour la façon d’aborder les interprétations. Difficile donc de décrire un tel son simple, d’obédience sentimentale… mais le dimanche n’est–il pas aussi un jour saint, quand les doux airs romantiques de Pal Angelskar rappellent un certain disque religieusement beau, déjà oublié et que l’on a aimé de la même façon, le « Believe » de Spain en 2001. Entrecroisement amoureux, mariage vocal idéal entre Anna et Pal pour les dimanches démissionnaires.

Minor Majority “ up for you & I “.. 2004
Minor Majority “reasons to hang around” .. 2006
Label : Reverb records / vicious circle
http://www.minormajority.no/ (des extraits de tous les morceaux du groupe en écoute sur ce site)
http://www.viciouscircle.fr/

2 commentaires:

ms mary a dit…

Oh, la, la! Si je continue a lire ce blog, je vais exploser mon budget!
Bravo pour ces superbes decouvertes que tu nous faits partager. On en redemande encore!

Anonyme a dit…

Très bon blog par contre je serais interessé par des photographies de tes oeuvres en format "fond d'ecran" (1024*860).
Merci d'avance

Nes !!!

PS : continue comme ça c'est super !!!