lundi 4 mai 2015

Godspeed You! Black Emperor 2015



 
Une transition inéluctable vers la constellation .. le nouveau Godspeed. Certes leurs nouvelles apparitions ne vrombissent plus comme il y a quelques années. C'est presque une routine de s'esclaffer à chaque nouveautés des piliers du collectif. Pourtant...
 

« Asunder Sweet and Other Distress » est donc apparu depuis quelques semaines et je suis parti tète baissée vers les respirations de Stetson et Neufeld. Pourtant, cet opus est sec et audible. J'aime ce son qui feint le décollage, cette ambiance de puissance désabusée qui assèche la pensée, j'adore les débuts de Godspeed et j'entends un peu plus l'origine ici, que les envolées stratosphériques précédentes. Comme une force minimale, un Floyd Meddle sévère et grondant à la pupille dilatée, je dévore les quatre morceaux comme une entité grignotant lentement chaque parcelle de preuve vivante, comme la BO nuancée d'une civilisation qui se meure, doucement.
Un seul d'entre nous se perds et tout le reste suit.
 

C'est ambiant, dur, sec et planant.. bien longtemps que je n'avais pas tournoyé ainsi au dessus de l'Emperor.


Godspeed You! Black Emperor 2015 "Asunder Sweet and Other Distress "
label : constellation

3 commentaires:

Chris a dit…

Godspeed c'est toujours une expérience, je n'ai pas encore eu l'occasion de l'écouter mais ce que tu en dis est très beau ...

Mylène Gauthier a dit…

J'ai pas écouté encore... vu en show l'an passée et c'était long et pénible mais il demeure dans mon cœur.

charlu a dit…

Je rentre de vacances..vous lfile ;D
Ah merde.. long et pénible !! remarque, moi je suis fan des premières heures.. les grosse envolée vrombissante à la Yanqui me botte un peu moins. Là le son me renvoie un poil en arrière. Jamais vu en concert .. j'ai juste failli HRSTA y'a une bonne 10 ène d'années.