mardi 8 juillet 2014

Orange Blossom 2014



Je ne vois que du charbon ce soir, impossible de capter la moindre lueur quelque part ou sur quiconque. La gorge Sahara et le cerveau mi-clos, je laisse mes lourdes gambas ankylosées me diriger. Il faut croire qu'elles connaissent le trajet.
Quel scandale ces muscles qui n'obéissent pas, qui portent aveuglement la carcasse habitée de milles tourments, le bipède est le robot la plus obéissant qu'on est inventé.

Mon cœur est rempli de sable, j'entends des sons brûlants, je veux qu'on me parle en arabe, qu'une langue s'enfonce dans ma gorge et me lèche les muscles tétanisés.
L'insecte aux mâchoires géantes avale le blé craquant, je sors d'une convalescence. Et si je me faisais moissonneuse-batter moi aussi, mon épi est cuit. Donnez-moi une mousse chaume, un ballot à brouter, une plaie qui sent le sable cuit.
Cette motte dorée est comme la dune qui ondule, mes yeux sont incendiés, j'entends des violons, des djembés, je veux rester à mourir de soif ici, allongé sur la chaume fakir à me lacérer le dos. Pompez moi la graisse, le sang, le foutre et les larmes, l'orge funèbre est métissé et le Calexico arabisé, toutes mes cellules sont accaparées pour une danse syncopée des terres du monde entier, partout où le soleil a mordu.


J'ai découvert Orange Blossom a ses débuts en 1997 (souvenez-vous ce chef d'oeuvre) abrité par le label Prikosnovenie à Nantes, un seul album en 2005 et puis plus rien. Le soleil est revenu me transpercer la gorge, ma chemise cataplasme a chassé mes idées carbones, je me laisse consumer sur ce bûcher merveilleux.
Le nouvel opus sortira le 29 septembre prochain, en attendant cette fin d'été caniculaire, Orange Blossom sort ce jour-ci un ep annonciateur.. la référence absolue dans l'art d'associer les « chants séculaires d'Orient d'orages électroniques et puissance du rock ». Hend Ahmed vient du Caire, elle a ajouter sa voix bouleversante sur une musique qui convoque Pink Floyd, Oum Kalthoum et Joy Division. Nous sommes au Maghreb, au Mexique, au Brésil, en Afrique, dans la musique féconde et viscérale. Robert Plant les a exigé en première partie. Il y a eu des voyages, des collaborations, des alchimies, des violons du conservatoire de Cholet et des chants traditionnels de Jordanie.. c'est un aboutissement, une apothéose .. Orange Blossom est de retour, la planète va bientôt vrombir et connaître la transe d'une danse sans frontière.


Je retrouve le groupe qui avait changé ma vision mondiale de la musique en 1997, la world par excellence, j'ai « Under the Shade of Violets » depuis quelques jours dans les oreilles, cette musique va me rendre fou, c'est peut être LA musique, LE voyage. Je suis partout sauf ici, sur mes jambes, la musique de Orange Blossom me scie les barreaux humérus , je me fonds dans la poussière incandescente pour mieux respirer.


Merci à Carlos Robeles Arena, l'architecte du groupe auprès du violoniste PJ Chabot, merci pour avoir pris le temps de revenir, de poser les atmosphères, d'atterrir un peu partout pour nous les offrir. Je pense à « Passion » de Peter Gabriel, et à Esmerine. « Under the Shade of Violets » n'est pas du folklore que l'on produit vite, c'est la genèse capillaire d'un enrichissement culturel, d'inspirations et de créations sur des années.

C'est juste mondial.

Orange Blossom 2014 «  Under the Shade of Violets » label : washi washa
 
 






18 commentaires:

Le Zornophage a dit…

Voici un retour aussi inattendu que bienvenu ! Merci pour le tuyau, Charlu !

charlu a dit…

De nada le Zorn .. je n'y pensais plus et c'est tombé comme ça.. il n'empèche..je m'en sors pas de ce groupe .. m'a coupé les pattes :D

Tourscher Jonathan a dit…

YO mon C! Toujours aussi poétique par ici... Comment vas-tu l'ami?

Sb a dit…

Beaucoup écouté celui de 1997 moins celui de 2005... Merci pour la bonne nouvelle

kidloco31 a dit…

Je les ai vu à Toulouse il y a une dizaine d'années et depuis leurs albums ne sont jamais très loin de ma platine...
Excellente nouvelle que ce prochain album et un lien vers leurs concerts cette année:
http://www.infoconcert.com/artiste/orange-blossom-24794/concerts.html

Mylène Gauthier a dit…

Dans la box, je n'ai que l'album de 1997 et 2005? C'est normal ou le dernier n'était pas dans l'envoi? Je suis mélangée là. ;)

Mylène Gauthier a dit…

Ceci dit. Merci pour les derniers envois. Bon été!

charlu a dit…

Impec mon T.. ça roule tranquille et toi ??

Moi aussi Esb, complètement maboul du 97..pourtant il parait que le 2005 a beaucoup mieux marché. Tte façon j'étais accroc au label Prikosnovenie.. une sorte de 4AD en plus lointain ;D

Merci pour les infos Kid, je guette et me rue dès que je peux.


Vii Mylène, il sort en septembre.. je vous fait écouter les 2 premiers pour apréander le choc tectonique à venir :D

Mylène Gauthier a dit…

Oh! L'attente sera bonne donc. Les extraits sont magnifiques.

Jimmy Jimi a dit…

Merci pour l'info, j'avais posté le premier album (via LRRooster), il y a trois ans...

Arno Duane a dit…

je découvre ce groupe eet je suis Out !!! En bonus je ne connaissais pas Esmerine (KO complet !) et je vais essayer de voir ces groupes s'ils passent par chez moi....

Lucrecia Bloggia a dit…

Oh, que voilà une bonne nouvelle !!

Merci à l'infini, j'ai trop hâte à septembre, maintenant ! ;¬)

charlu a dit…

ça fait super plaisir de voir l'unanimité des goûts sur ce groupe.

ça sent le KO effectivement..merci à tous

Chris a dit…

On en avait déjà un peu parlé, je connais de loin mais je suis ravie qu'ils reviennent...et merci pour les 2 albums, dont la pochette du 1er m'est longtemps restée en tête...

charlu a dit…

De nada Chris..je crois bien que l'opus 97 a marqué les esprits définitivement.."Maria Del Sol" a été un choque. Y'a eu aussi "Signal to noise" de Peter Gabriel sur "UP".. de la musique frontale

Alexandre Dubois a dit…

Merci pour cet extrait!J'aime leur originalité!

Mylène Gauthier a dit…

J'écoute encore en boucle. Je me lasse pas. Merci pour la découverte. Vraiment fort.

Quos Ego a dit…

Je débarque à retardement (c'est un excellent blog de musique que je découvre), mais je confirme qu'on a un retour qu'on n'espérait plus et qu'on tient là un excellent album (je viens de le chroniquer d'ailleurs). Et je ne les raterai pas quand ils passeront en concert ! Il faudra vraiment que j'écoute ce premier album de 1997 qui a l'air très bon à tes dires :) Prikosnovénie est un très bon label de tout façon. Cordialement et au plaisir de lire tes prochaines chroniques !