mardi 22 juillet 2014

Braen's Machine 1973



La pierre et l'ardoise laissent place aux tuiles et à l'ocre de façade. Les pin-parasols dansent sur la Garrigue. Des bouquets inattendus viennent bousculer mon cerveau, je cherche partout la feuille qui me grise l'hémisphère, quel est ce parfum...
Je connais pourtant le sud, les Landes et les alpages de Hautes Provence et je déguste un jazz pop cinématographique surgit de nulle part. Je ne connais pas cette senteur et j'ai bien fait de garder cette flûte voltigeuse pour ma villégiature courte, cette basse dodue pour chanter les quelques monts cabossés qui matent mes pas et gambadent mes gambas. Un clavier qui plane dans les 70's, un clavecin s'esbaudit joyeux et danse avec les cordes sèches d'une guitare espiègle.
Cette légèreté dansante patte d'éph nous provient d'un duo Alessandroni et De Filippi avec un déhanchement légèrement psychédélique primesautier d'animation jazz prog comic strip.
C'est une fraîcheur neuve, un parfum inconnu, un disque chipé à la volée, une terre qu'on hume avant de la connaître, de la fouler et de la prendre à soi.
Braen's Machine est un groupe improbable comme un coin aventureux hors de soi qui amasse une tonne de choses connues, comme un paysage familier que l'on ne connait pas.. des bouquets de senteurs, des plaines d'arbres trapus qui ressemblent à d'autres contrées.

Braen's Machine 1973 « Temi Ritmici E Dinamici » label : liuto



2 commentaires:

Chris a dit…

Tu es parti dans les années 70....:)

charlu a dit…

Yes, ça m'arrive souvent..pis y'a plus de nouveauté ;D