jeudi 31 mars 2011

Thousands


Il faut bien le dire, l'acquisition de ce disque est une heureuse erreur, un énorme plantage sur l'identité du groupe. Thousands n'est pas Thousand de Guilehm Granier, étonné qu'il soit passé chez Bella union s'éloignant du Rodézien Arbouse, mais sans plus.

C'est donc un peu inquiet je j'ai entamé l'écoute de cet inconnu, même si je me dis que la signature Bella union ne peut pas être une si grosse prise de risque.


Vite chassée l'inquiétude, à grand coup d'arpèges élégiaques et vaporeux. Une voix superbement placée au beau milieu de ces deux guitares lumineuses. Un vague accordéon dilate le chant sur « the sound of everything » comme si nous étions dans une nef; une flute ajoute de la poésie sur le troublant « love won't come »; une très vieille maison en bois près de Dayton, les collines sont à peine déneigées; un morceau enregistré dans les bois près de Newport, d'autres dans une grange et un silo puis un autre dans une cage d'escalier d'une université de Seatle.... et plus j'écoute ce disque, plus je m'immerge dans cette intimité attachante, une sorte de refuge boisé solitaire et isolé de tout, la tète brûlée par des brumes éclatantes.


Il y a des disques que l'on croit bon sans le moindre doute et qui laissent de marbre (je pense au nouveau Ron Sexsmith) puis d'autre que le hasard nous offre, inattendus, émouvants, de véritables surprises. Thousands est un de ces cadeaux.


Thousands 2011 « The sound of everything » label : bella union.



Échelle de richter : 8,1

support cd

après 1 écoute pendant rédaction.


quand on aime : elliott smith; this melodramatic sauna; nick drake; fonda500....


Aucun commentaire: