dimanche 27 mars 2011

Colin Stetson


Absolument déroutant, une véritable bombe sonore expérimentale sort une fois de plus de chez Constellation (Hanged up fut surement la dernière grosse surprise sonore). Colin Stetson souffle puissamment une claque cuivrée comme une performance. Une épilepsie exhalée à perdre haleine attise plus que de raison nos ouïes ventilées. Le vent grave en laborantin, une cohérence dans la recherche, Colin pousse son sax au delà de toutes les limites, complètement transcendé par une méthode de respiration hors norme. Le pulmonaire en circulaire, le son syncopée et chaotique se libère dans un manège distordu et répétitive. Le jazz torride en papier peint, des escapades industrielles en toiles expérimentales. Un mystère, une recette unique, une méthode particulière pour un résultat excitant que l'on prend impétueusement comme un indéfinissable monument pneumo-cérébral.

Une chanson de Bell orchestre qui soufflent aussi dans des cuivres, et des apparitions vocales extraordinaires de deux générations de filles, Sarah Worden et Laurie Anderson.


Beaucoup de vidéos sur la version multi-média ICI.... à voir d'urgence.


En attendant, derrière, ça gronde, ça souffle, les joues bulbeuses, ça étouffe, ça sourdre. Il bouscule et propose, à nous de caser ces vibrations innovantes et exigeantes du cerveau à la plèvre. Des idées comme s'il en pleuvait, un monde étrange à faire baver les Neubauten, des visions d'arrangements et de son mathématiques, « New history warfare vol.2 / JUDGES » vient ébranler tous les formats pour un voyage rocambolesque et abyssale. Une énorme surprise, une cavalcade rafraichissante et artistiquement rassurante. Une cathédrale retentissante, une contemplation captivante.

Le chant de Sarah est bouleversant, le word spoken de Laurie nous invite à l'intimité, le souffle de Colin est généreux, "home" doit faire palir Tom Yorke, ce disque un chef d'oeuvre.



Colin Stetson 2011 « New history warfare vol.2 / JUDGES » label : constellation




échelle de richter : 8,7

support cd

après 3 écoutes.


quand on aime : Einsturzende neubauten, radiohead; my brighest diamond; les cuivres; la symphonie expérimentale paranormale....

Aucun commentaire: