dimanche 2 janvier 2011

2010 rattrapage

A l’image de Nathaniel Rateliff découvert sur le tard, quelques galettes posées là en attente viennent pointer le bout de leurs pistes pour quelques petites écoutes en retard, le rattrapage 2010..mes oublis.

Giant Sand « blurry blue montain » 10/10. Howe Gelb, au beau milieu d’une prestigieuse arborescence dont les membres s’étendent de Giant Sand à Calexico, Amor Belhom duo, en passant par OP8 et Lilium, sort ici un de ses meilleurs albums avec « chore of enchantment » en 2000. Grosse boulette quand même d'avoir zappé ce disque.


Fyfe Dangerfield 9.25/10. Pressé par les chroniques dithyrambiques de la toile et un cv artistique alléchant (the guillemots), j’ai sauté sur l’occas d’écouter « fly yellow moon »... et franchement ce brûlot pop me laisse pantois. Une collection de chansons allant des Beatles à Jeff Becley, ou Nick Drake. Très beau, gai, une superbe voix, excitant enthousiasmant, avec des tubes en puissance"so brand news", "barricades", "high on the tide", "livewire","firebird"...


Arlt « la langue » 7/10. Intime moment agréable pour un disque coincé entre Bertrand Belin et Barbara Carlotti.


Gonjasufi « a sufi & a killer » 9.5/10.. à reculons je me suis plongé dans l’univers foutraque de Gonjasufi, plus motivé par les blogs une fois de plus que par les médias. Toutes les étiquettes sont accrochées à ce disque polyvalent. Collage tout azimut, mosaïque étrange ou patchwork excitant « a sufi & a killer » me rappelle Mahogani, DJ Shadow, Birdy Nam Nam, TV on the Radio…époustouflant de talent.


Fistful of Mercy « as i call you down » 8/10.. grand moment récréatif pour un casting casse-gueule.. très fan de Joseph Arthur, j'ai toujours été un poil réticent à l'assurance Ben Harper et son manque d'inspiration depuis pas mal d'albums (depuis l'excellent« the will to live » 97). Ceci dit, il est ici noyé dans le trio et totalement inspiré. Superbe disque pastoral, la relève des Crosby Still & Nash.


Steve Mason « double six » 9,5
/10. Invisibilité totale comparée à son groupe The Beta Band (surestimé ??).. a tel point que moi aussi j'ai fini par le laisser prendre la poussière sur une étagère. Il faut rétablir la lacune, l'étourderie injuste. Jamais très bien réussi à rentrer dans les disques du Beta Band, et pourtant celui-là est tout de suite venu me réconcilier avec cet artiste. Réellement un très grand disque inspiré, voix, son, mélodies, arrangements....


Une petite chronique en bref pour six grands albums arrivés trop tard pour figurer dans la synthèse 2010.. et pourtant ils s'y seraient faufilé sans problème.

1 commentaire:

  1. Hello.

    Juste un com' rapide pour te dire qu'en plus de mon top 30 disques, j'ai posté mon top 10 BD 2010 avec couverture + p'tit commentaire + liens si chroniques faites !

    Je serais heureux de t'y accueillir et de lire tes éventuelles remarques...

    Francky 01 http://muziksetcultures.over-blog.fr/

    A + +

    RépondreSupprimer