jeudi 9 janvier 2020

The Stranglers 1986



Il y a sur certains albums des saveurs insolites, des affections qui font garder hors crédibilité la texture inexplicable d'un goût appuyé. Les années 80 pour moi, pas mal d'opus se détachent par une couleur, une humeur, une fantaisie à travers ce capharnaüm. Des entités bousculées, des nouveautés boudées, des sons qui zigzaguent, des écritures qui se faufilent à chiper ou pas. Imposture ou révélation. La décennie, ici et ailleurs a impacté par le dérangement, la renaissance ou l'intriguant. Virage, racolage, rempiler, remplir ou créer, opportunité, l'occasion pour bivouaquer, tout en gardant la fibre ou pas...."Under wraps" de Jethro Tull 84..impossible pour moi par exemple.
« Moonlight Shadow » .. « Loosing my religion », « In the army now », « Beds are burning », « Don't stop the dance », "I still standing" « You can call me all», « sledgehammer»... comment survivre, se fondre, muter, s'adapter, renaître ?

Comment avouer que « Dreamtime » est mon baptême étranglé, celui particulier que je préfère donc, pour le tube qui a drainé ma curiosité, pour la pochette, le son et le disque qui se détache d'une décennie chafouine et que je n’arrête pas d'approfondir maintenant.

J'entends d'ici les inébranlables.. « Always the sun ».. c'est du Stanglers ou bien ? « In the army now » du Status Quo, et « Let's dance » du Bowie... ??
Tout dépend de l'age que l'on avait, du son dans nos cellules, de l'oreille que les étoiles nous a donné pour s'adonner, des cellules que l’ouïe sensible nous a légué.

Moi, les Stranglers, c'est une grosse compile bourrée d'imparables chansons triées de 77 à 2017..et un album en entier.. « Dreatime ».

The Stranglers 1986 « Dreatime » label : epic

13 commentaires:

Cristophe a dit…

Pour moi les Stranglers, ça s'arrête en 1978 ; après c'est de la soupe (pour moi toujours). Et j'ai un très mauvais souvenir de "Always the Sun" : trop trop trop entendu.

DevantF a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
DevantF a dit…

Chacun son histoire avec les Stranglers, je suis moins sévère que Christophe, j'ai été branché à partir de RATTUS, puis NO MORE HEROES incontournable... arrive RAVEN et un concert mémorable. Le virage? déjà doucement LA FOLIE et son tube "golden" FELINE et son ton particulier limite acoustique, j'ai même adhéré à AURAL... ça c'est pour la genèse donc j'étais prêt à les suivre dans tous leurs virages, je commençais même à les taquiner un peu sur le thème de mecs plus malins que véritablement punks (j'aurai pas été leur dire en face ceci dit ;-) ) un peu comme POLICE ils avaient des talents musicaux qui se sont vite révélés et c'est OK pour moi.
A toi de jouer mon Charlu, car "ton" album, le seul que j'ai en CD... à part le tube, je n'ai pas accroché. Et je n'ai pas fait d'effort, époque où j'en faisais peu, soit l'artiste m'était assez familier tel Springsteen soit PRINCE.
Le plus "marrant" c'est que j'ai fait un petit effort pour "Norfolk Coast" juste par jeu "que sont-ils devenu"
Alors, et si j'essayais... c'est maintenant ou jamais, sans le tube, quels titres méritent de mon temps hein? hein?

Keith Michards a dit…

C'est marrant parce qu'ils sont sortis à une époque où tout était pétillant, plein de couleurs et de folie, et pourtant ils semblaient tout droit tombés des années 60.
C'est surtout leur album Raven qui m'avait scotché

charlu a dit…

Je connais des Totof, en es tu un ?? la disco des Stranglers je suis paumé, j'ai tout loué en même temps, juste après que "Dreamtime" soir sorti. Aussi .. "10" c'est pas bon ??

charlu a dit…

ah ouaih le Toine, t'es affuté.. Eh me souviens d'avoir pris mon pied en 2012 avec "Giants".. c'est normal ??
j'ai balancé un Oldfield pour mon avion, un Midgnight Oil pour le feu..du coup, j'ai embrayé direct sur celui là, et j'avoue c'est assez "spécial" pour pas dire "écoutable" à une certaine époque. Je remets ça et j'avoue en dehors du ressentiment ancien nostalgique, je ne les conseillerais pas pour un qqconque découverte.
Je connais tous les albums.. j'ai le "OLD TESTAMENT"1977/1982 5CD et c'est un vrai régal..par contre et du coup, niveau album je suis paumé donc.

charlu a dit…

Sont vraiment à part Kif, tellement british.. je vois le corbeau de Raven.. faut que je réécoute tout album par album..

TonTonMusik a dit…

J'ai aussi eu mon époque, mais j'ai assez vite zappé, j'avait trouvé comme une perte de "savoir-faire" tout ça pour rentrer un peu dans le rang.

DevantF a dit…

A la réécoute, je trouve que je peux être incohérent (un peu) finalement il ressemble sacrément à AURAL SCULPTURE. Du coup j'hésite soit je me mets à le trouver bien soit j'aime plus AURAL faut que je me décide ;-)

charlu a dit…

Laisse couler Toine.. prends les 2 tranquille..moi, j'ai beau faire mon malin, j'écoute plus la grosse compile 5CD que le Dreamtime.. mais bon voilà.. Dreamtime c'est mon p'tit truc.. d'ailleurs, on en a déjà parlé.. je l'avais commandé sur un site de ouf..genre arnac etc etc.. comme le "So" de Pete, "Dreamtime" est arrivé chez moi via DIAL. Tu le crois ça ??

Chris a dit…

Pour moi les Stranglers c'est juste "Always the sun", j'avais 12 ans et j'aimais beaucoup cette chanson 😉

eric a dit…

Plus fan à cette époque. Si loin...pas bon du tout. "Strange little girl" sur le early years 74-76! D'un grand romantisme. Rien à voir avec la version 82. Synthétique, consensuelle, merdique.
Faudrait que je me familiarise avec zippy ou mediafire.
eric bougon.

https://www.youtube.com/watch?v=EFmmYg9ck1A

charlu a dit…

Les années 80 ont foutu un sacré bordel pour les vieux groupes. Découverte always pour moi, comme Chris;

ceci dit, je viens de réécouter pour voir.. "Strange little girl" .. certes l'original est vraiment top, mais j'aime bien aussi la 82 ;D

Bon, va peut falloir que j'écoute qq nouveautés qd même...