samedi 4 janvier 2020

Mike Oldfield 82



Je suis allé me suspendre dans le temps. J'ai rompu mon pacte celui de ne jamais participer à ça, j'ai anéanti ma phobie. Je suis allé voir quel temps il faisait au dessus des nuages.
Le spectacle fut merveilleux, je suis allé moi aussi polluer un peu là-haut, ma petite part du ravage. Une poignée d'êtres humains sous le soleil, juste au dessus de la fourmilière.
Une certitude flotte, on s'éloigne de la réalité. Calme et volupté. Une fuite. Une pause, un instant de lévitation loin des bataillons.
En dessous des agglomérats d'individus s'acharnent à menacer les équilibres, à ne pas ménager sa monture.
Combien d'yeux humanistes vers nous, pour des milliards de regards dans la boue ?

Les douces meringues des Monts Cantabriques ouvrent la péninsule. Plus aucun nuage. J'ai quitté la Loire des yeux, je contemple le Douro. Bientôt le beau Tage et la descente vers mes irmàos..
Pour planer et rendre musical cette dérive propulsée, j'ai mis « Five Miles Out » dans le casque. La bande-son du moment guidé par la pochette idéale, mon instant unique avant le retour à la croûte. Comment ça tient dans les airs un truc pareil ?
« Taurus II », « Orabidoo »,.. instrumentaux au son unique, celui de Mike Oldfield sur mon premier voyage en avion.

Mike Oldfield 1982 « Five Miles Out » label : virgin

11 commentaires:

TonTonMusik a dit…

Tout est bien ... le disque ... la pochette et en plus il ne fait rien de nouveaux, que du Old.....field, sacré Mike.

DevantF a dit…

Tu as trouvé un moyen de transport pour aller bosser? Raconté comme ça on penserait que tu as goûté à des petites avions d'aerodrome?
Je découvre ce Mike Oldfield, je suis très cliché et avec ton avion au dessus des nuages j'imaginais une planitude genre Klaus Schulze, mais en fait tu as plutôt quelque chose de rythmé, pour une bonne marche en montagne pleine d'allant.
Bon, j'attendais la tite chronique pour faire la bise et comme tout le monde te souhaiter une belle année, il y en a bien un dans le tas qui y pourra quelque chose ;-)

charlu a dit…

J'aime bien l'univers Mike Tont', simple, sonore, même un peu basique comme le dit Pax..juvénile. C'est peut être un peu pareil tt le long de sa carrière, mais j'aime bien.

charlu a dit…

J'y ai pensé le Toine ..mais me suis laissé transporter par le prog du truc..il fallait à tout prix que je fasse diversion à mes angoisses.. phobie envolée après le 1er décollage :D
J'imaginais un Eno, mais ça faisait trop cliché, et j'avais peur que je fuselage fonde et que je parte en chute libre :o

charlu a dit…

le "Family man" que j'adore collait bien aux réacteurs en branle.

charlu a dit…

..pis tous mes voeux ;D

Everett W. Gilles a dit…

5 Miles Out ? Non, pas question, moi j'en resterai à 8 Miles High, sachant qu'en plus Hüsker Dü (tu sais, ton avant-dernier groupe favori) en a fait une reprise incandescente.
Pis Bonne Année quoi

Pascal Georges a dit…

J'aime le clin d'oeil (on se comprend).
Bon je vais tenter.
obligato.
à +

charlu a dit…

Yep l'Evrett, la biz too pour 2020... pis thx muito pour les Groovies ;D

charlu a dit…

Eh eh Pax.. tellement vrai.. qd j'écoute "Arrivals" par exemple..
Pas sur que celui là fasse l'affaire :D

Chris a dit…

Bonne année Charlu 😘
Cool un Mike Oldfield que je ne connais pas 😉