mardi 17 mai 2022

Bertrand Belin 2022

 



Comme les rides au milieu du front, il y a des chouchous sur ce blog. Hors de question de montrer du doigt, ça ne se fait pas. Le récurent dévale sur l'obsession, et des tics à TOC naissent, des automatismes, des bouffés rassurantes, la bouée, des phares, de l'Auvergne à Provins, et puis la Bretagne s'est immiscée, a dégringolé avec ses cycles, ses coefficients de vagues. De celles qui nous submergent la glotte. Crooner ou pécheur, de quelle lignée venons-nous ?

La magie du shaker génétique, la brouette au cul ou l'idée de pouvoir s'en sortir, il faut voir nos trombines.

Des préférés armés se faufilent irrémédiablement, terrassent et bétonnent. Je ne dérogerais pas, voici la vision tambour bâtant de Bertrand. Le nouveau récurent Belin, l'incontournable attaché.

Bashung-Bowie sort de ce corps. BB 2022.

Bertrand Belin 2022 « Tambour Vision » label ; Cinq7

8 commentaires:

DevantF a dit…

Bashung Bowie? En fait à l'écoute comme ça le matin, il me met une drôle d'ambiance dans mon nouvel espace de boulozique, du Belin tôt le matin, c'est pas une bonne idée (allusion fine aux gâteau apéro pfff)
J'écoute sa voix et je pense à Charlelie, tu sais cette nonchalance, je chante comme je veux et si je veux. Et quand je pique une phrase, tu as raison Bashung aussi pour cette voix posée l'air de pas y toucher avec un texte qui éberlue. Et pour m'achever "Maître Du Luth" celle ci me fait poser la tête sur mon bureau froid. C'est beau... faut que je me secoue.

Charlu a dit…

Ouaih pas faux le Couture. C'est qq intonnation, un comportement vocal par moment qui m'emmène vers Bashung, et surtout le tranchant, l'hypercondensé et des complexités dans les paroles. Belin est un artiste "total" très complet (bouquins fantastiques). Devenu incontournable chez moi ;D
Me suis secoué comme un dingue.. en boucles les premiers jours. Très très addictif

Charlu a dit…

Pour Bowie c'est le clin d'oeil Ashes dans "Tambour" et je me suis dit, y'en a dedans aussi, ailleurs.

Till a dit…

J'ai enrendu un ou deux titres a la radio et j'ai pensé tout de suite à Bashung.
A part ça je le connais pas vraiment. "Vu" aux Nuits de Fourvière il y a quelques années. Mais j'attendais le vrai concert après.

Till a dit…

*"entendu" bien sûr

Charlu a dit…

Ah je suis pas fou..y'en a dedans !! ;D

Perso je l'ai vu en 1ere partie de Dominique A pour sa tournée "La musique".. Hypernuit.. du coup hop, un vrai concert pour la tournée "Parcs".

sorgual a dit…

Moi ja vais mêem à Gainsbourg pour le phrasé preque chanté, le détachement décalé, les harmoniques inventives. J'adore cet album.

Charlu a dit…

Y'en a aussi. Je l'ai lâché un peu ce Tambour, j'en rêvais la nuit ;D

Daniel Rossen

    Entre l’ours et les aigles Daniel plane en solitaire. Des arpèges, des coins du monde au gré des chauds courants sous le ciel cuivré, u...