vendredi 29 novembre 2019

Pierre Lapointe 2019





Vous voyez bien le boomerang de la chose. J'ai beau tenter la diversion, essayer de me détacher de l'hexagone. En vain. Une grande manie à y revenir, peut-être pas l'envie de lâcher la chanson dans la langue que je comprends. Il faut qu'on me parle ces derniers temps. Cette saison avec les wagons glauques d'inhumains pâles m'injecte tellement de mots.
J'ai beau REMer, McCartner, Simon Joyner, Neil Younger, Nick Caver, Swanser...ça revient, malgré moi. Une envie obsessionnelle de comprendre ce que me disent les notes.

Les chansons de par chez nous sont la plus belle des maisons. Le passé de nos murs se referme inlassablement, la dérive des continents, le lent naufrage des vieilles croûtes. Un bail que là-bas j'adore cette autre dimension des chansons d'ici. Un peu plus d'espace et de liberté. L'Atlantique bombe le torse. Albin de la Simone comme un fil conducteur se fout de l'océan. Voilà le fil, la main tendue, le lien qui fait nos terres se coller d'harmonies et de douces manies.
Nous avons tous une armée désarmée dans nos cages thoraciques.

J'avais un peu perdu Lapointe depuis « Tu es à moi » (c'est comment possible une telle chanson !!) ou « Je reviendrai »..puis « Paris Tristesse ».
Il revient comme un boomerang francophone qui ne me lâche plus. J'ai beau anglophoner, portugaiser, italienner .. les mots mélodieux me reviennent comme une alerte rouge de submersion des côtes atlantiques...

Ici pour déjouer l'ennui de nos comportements, les écritures délicates à l'état pur viennent épouser une interprétation sincère et limpide. C'est un grand album de chansons de par ici et d'ailleurs.
Juste pour vous dire d'aller jusqu'au bout de cet album.. il a quand même été question de placer "Vendredi 13", ce sommet chanté, à la fin du disque.. c'est en boucle et c'est magnifique.


Pierre Lapointe 2019 « Pour déjouer l'ennui » label : audiogram


2 commentaires:

  1. Je vais essayer de le réécouter une deuxième fois ... Je crois que c'était pas le jour, il m'aurait fallu du plus joyeux. Autrement quelques intonations à la Maxime, c'est pas désagréable.

    RépondreSupprimer
  2. Pas faux, d'ailleurs on m'a sorti la même chose un soir d'écoute.. le petit côté Maxime.

    RépondreSupprimer