dimanche 5 août 2012

Madredeus


« Pour le voyageur arrivant par la mer en plein été, Lisbonne s’élève au loin, comme une belle vision de rêve et se découpe nettement dans le ciel bleu vif que le soleil réchauffe de ses ors. Et les dômes, les monuments, les vieux châteaux surplombent la masse des maisons, tels de lointains hérauts de ce délicieux séjour, de cette région bénie des Dieux… »
Ferdinand PESSOA
Une très combinaison entre la musique portugaise traditionnelle, et des influences modernes pour le groupe européen le plus célèbre. Une phase "Fado & folk" et une deuxième "Movimento electronico".
J'ai encore des remugles dorés de cette capitale superbe accrochée à la mer.. cet extrème bout de l'Europe qui marque l'âme au fer rouge.

Madredeus 2012 « The spirit of Lisbon » label : nascente



4 commentaires:

Libertygirl a dit…

Quelle belle chronique!
Que d'émotion quand tu parles ainsi de ce pays,celui de Fernando Pessoa,Eça de Queiros,Luis de Camoes pour la littérature.Le pays du FADO avec Amalia Rodrigues,et la musique de Carlos Paredes ou Zeca Fonseca!
Le pays de la révolution pacifique où les gens sont "gentils" de l'autoroute aux supermarchés ( si tu vois ce que je veux dire).
Beijinhos

charlu a dit…

Oui c'est ça, je crois que c'est la capitale de la gentilesse combiné à une puissance humaine vertigineusen surement liée à la fierté, la dignité, la fraternité, un respect sans borne pour leur petit pays et surtout la biologie qui règne avec un soleil insolent :D
BeijBeij

devant a dit…

Je ne connais pas, mais LISBONNE, comme BARCELONE sont des villes que je m'en voudrai ne jamais y a voir mis les pieds (Idem pour New York... mais bon)
Ce disque je j'ai, une écoute distraite mais déjà genre "je t'ai conquis, je t'adore"

charlu a dit…

Yes Dev... la Seine j'aime beaucoup, mais une capitale sur la mer ...arrfff rien ne remplace.