samedi 3 août 2019

Corea-Burton / Towner / Darling




Transition ECM, les nuits Micus ont dérangées l'ordre des choses. Au petit matin, la lumière lustrale est venue briller avec les cordes de David Darling et le chant des oiseaux. Pourtant ils ne chantent pas comme au début du mois de mars, la quantité de lumière descend, ils le savent bien. Le gosier est loisir, épanoui, la reproduction, on verra la saison prochaine. L'attirance est vers le bleu, le calme. Guède de cocagne ou indigo des îles, décontracté du blanc.
Les premières lueurs consensuelles embrassent les paupières, le son séminal, le réveil de presque tout. Le jour avance sur les cordes d'un littoral plombé de nuages. Peu importe, ils disparaitront dans quelques heures, ou pas. Les notes elles peuvent bien s'étendre jusqu'à ce que le vibraphone de Burton sur le piano de Corea viennent rappeler au silence des mélodies et à l'astre qui dégringole à nouveau. Soirée cristalline après une journée de cobalt et un petit matin nacré.. pas vu passer les heures. Que des notes d'ailleurs et du bleu à perte de vue.

David Darling 1992 "Cello"
Ralph Towner 1973 "Diary"
Gary Burton & Chick Corea 1973 "Crystal Diary"

Label : ECM

5 commentaires:

DevantF a dit…

Me remonte le souvenir d'une relation amicale qui est pratiquement finie, en fondu enchaîné. Mais il me reste de beaux moments d'échange dont les écoutes et ma découverte de OREGON puis de Ralph Towner seul.
Je raconte ça comme ça, car sa musique surtout, Oregon aussi quand même, apaise sans y mettre de la mélancolie.
Parfois je rejette cette sensation trop distante, la mélancolie c'est une émotion qui nous colle à la vie, alors qu'ici c'est "seul et peinard"
Mais j'en redemande surtout tôt le matin, à la fraîche. ensuite bien apaisé reposé... on reprend le cours.
Donc ça tombe bien ce matin (pas tenté les autres) car des 25 secondes du YOUTUBE je me suis jeté sur l'album entier.
C'est bien bon. J'en ai coupé les info du matin.

charlu a dit…

Couper les infos du matin.. ça c'est une bonne nouvelle. Mais "seul et peinard" c'est pas ça la définition de la mélancolie ?? Le Darling m'a bien embarqué sur mon trajet ferroviaire du matin, y'a plein d'oiseaux dedans, et même si à l'air un easy d'écoute, ça se laisse embarquer tranquille.
Pour moi le Corea Burton demande plus d'attention, un jeu "complexe et de haute tenue, vibraphone piano un duo pointu.

DevantF a dit…

Pas pour moi, "mélancolie" pas forcément seul, mais même, c'est un sentiment du souvenir avec d'autres, des lieux, des moments... Surtout l'envie d'en refaire des souvenirs. Pas envie de rester peinard. J'entends toujours Léo et "avec le temps", c'est lui qui alerte "Attention, seul et peinard? Surtout ne pas abuser, faire un effort..." sinon, c'est comme les sables mouvants, on s'enfonce d'abord et puis. Mais c'est mon interprétation d'anti-misanthrope ;-)
Pour le reste c'est noté dans un coin de ma tête, merci

Pascal Georges a dit…

juste merveilleux ces albums...
diary est mon premier ecm et j'avais même fait un article dessus pour le journal du bahut - pff que c'est loin tt ça...
de la fraicheur par ces chaleurs que d'écouter cela.
merci

charlu a dit…

Yes Pax, un régal ce catalogue surtout qu'ils sont ts proposés à 20e les 4..j'dis ça, car avant, 20e l'opus fallait faire une grosse selection.. là c'est open bar ;D
Pas publié cette semaine.. j'écoute un disque electro.. ça vient, c'est imminent :D

Biz