vendredi 20 juillet 2018

Alanis Obomsawin



La poussière me monte au cerveau, la vallée sèche ancestrale fouette la peau. Chant tribal et encore des fantômes qui virevoltent à la moindre gorge. C'est un troublant voyage à travers le temps, où que l'on soit autour de quelques braises gardant sous la voûte étoilée la chaleur du jour.
Pour quelques instants magique, ma tète abénaquise est devenue. 

Pour gonfler la chose de cette fantastique cinéaste, son dernier Lp 85 "Bush Lady". 

Alanis Obomsawin 2018 « Indian Songs » label : CBC Northern service

3 commentaires:

Mylène Gauthier a dit…

Tu vas te promener chez les abénakis maintenant. Tu en fais du millage sur ton vélo. ;)

TonTonMusik a dit…

j'ai cru que tu nous faisait un post sur Buffy Sainte Marie ... mais cette dame n'a vraiment rien à voir avec ma squaw préférée ... (au fait je sais même pas si c'est la bonne tribu...). Non comme elle vient de la vallée de Sasketchewan ... c'est une Crie.

charlu a dit…

Grave Mimie, je pédale dans la semoule, je saisplus où ça sort ce truc, j'ai ça au chaud depuis qq semaines, et là, les vacances, je me mets au frais et j'écoute qq trucs. J'ai déraillé grave avec elle. Je connaissais pas et j’apprends tout des Abénakis ;D

Juste Tonton, la pochette me disait qqchose, c'est Buffy. Buffy c'est amerloque ?? Alanis c'est canadien. Ce petit ep m'a envoyé très loin.