mercredi 31 août 2016

Daniel Johnston 99



Sparklehorse, Curt Cobain, Tom Waits, tous sont d'accords, Daniel Johnston est le plus grand songwriter.
Thomas Vinau entend de lui une « voix douce d'un lapin dont on a enlevé la peau », comme « des ballades qu'un Beatles chanterait s'il se retrouverait coincé au fond d'une crevasse glacée ».


Daniel dessine ses pochettes lui même, il chante comme on siffle à travers un ventilo, comme un sansonnet blessé et ses chansons sont très loin d'être d'en être la roupie, de la couille de mite. « Cathy Cline » m'a toujours renversée, des larmes au bord du rire, ou peut être c'est mon sourire qui sanglote, elle resplendit dans les chagrins. Une myriade d'albums jusqu'à celui-ci, puis beaucoup moins après.. qu'est devenu Daniel Dale Johnston ?


C'est un clochard céleste, parmi les 76 dessinés par Thomas Vinau. Son livre est un gouffre de poésie, de la prose sur quelques poètes et artistes vagabonds, la beauté des gens qui sont devenus des étoiles, ceux qui se sont consumés.
« L'homme de terre est une vieille patate qui n'en finit pas de germer ».
Il y a dans ce recueil de portraits les esprits écorchés de Mark Linkous, Robert Wyatt, Gil Scott Heron, Syd Barrett, Billie Holiday, Chet Baker..... et Daniel Johnston. Ce livre est beau, ces clochards bouleversants, tous me tombent dessus à l'heure où l'ignominie est de retour, ou des visages d'enflures nauséabondes dégoulinent sur les médias, les burnes à urnes à des années lumières des poètes abîmés par la grâce, réapparaissent avec les cartables. Il va falloir se déconnecter absolument pour ne pas sombrer, je coupe, je m'en vais causer avec le fou du village, celui qui devrait siéger à la mairie, et je dévore ces trognes burinées, ce livre de Thomas Vinau qui fait ressortir quelques pépites discographiques. Un livre, des esprits célestes, un disque.


Daniel Johnston 1999 « Rejected Unknow » label : new improved music










Thomas Vinau 2016 "76 Clochards Célestes ou presque" éditions vents contraires
http://etc-iste.blogspot.fr/
http://www.ventscontraires.net/recherche.cfm/tags/17070/clochards_celestes.html



9 commentaires:

Chris a dit…

Je connais mal Johnston, c'est surtout son côté DIY qui me plaît. ..et donc ses pochettes ! Merci à toi d'en parler néanmoins. ..;)

Everett W. Gilles a dit…

Comme (pas) toujours (faut pas déconner), je suis d'accord avec toi !
Vive Daniel Johnston et tous les ...... (on met là ce qu'on veut) de la terre.
M'a l'air cool ton bouquin !

charlu a dit…

Oui il est magnifique le bouquin, du coup je découvre le monde de Vinau et ses branches vers Braudigan etc etc etciste.
Eh, y'a même un portrait de Dennis Wilson dedans.. je crois que c'était le meilleur de tous les surfeurs nan ?? ;D

Tourscher Jonathan a dit…

Daniel Johnston fait les choses avec la naïveté d'un enfant un peu fou. Je n'ai qu'un album de lui, prolixe pourtant.

Mais qui est ce Curt Cobain? Curt Kobain?

Tourscher Jonathan a dit…

Daniel Johnston fait les choses avec la naïveté d'un enfant un peu fou. Je n'ai qu'un album de lui, prolixe pourtant.

Mais qui est ce Curt Cobain? Curt Kobain?

charlu a dit…

Bien T le truc de l'enfant fou... Curt c'est pas le mec qui s'est accroché à la meuf de Hole ??

Everett W. Gilles a dit…

Dennis était le seul surfer chez les Wilson mais y a pas de quoi pavoiser les surfers c'est tous des branleurs !

Jimmy Jimi a dit…

Merci pour ce magnifique billet, je vais m'offrir ce bouquin sous peu. C'est vrai qu'on n'a plus de nouvelles de Daniel Johnston depuis bien trop longtemps.

charlu a dit…

C'est un vraiment un beau bouquin, je découvre T.Vinau grâce à ces clochards. C'est plein d'âmes, comme celle de Johnston.

merci