vendredi 19 août 2016

Rich Robinson 2016




Je me suis huilé dans l'ombre, histoire de me rafraîchir les fringues. J'ai l'air d'un chacal que la pomme effraye, la douche attendra. Pourtant c'est pas les degrés qui devraient faire fuir le jet. De toute façon le jour se lève et une combinaison de guitare basse dégueulasses me souffle à l'oreille des idées de flemmarde crépusculaire. Ce soleil là n'a aucune réponse, à force de me vautrer sous ses persiennes, j'ai fini par me le mettre en mode poussière répétitive, comme ces grains de conifères que j'aspire à grand poumon. Au Cedrus du grand cèdre remarquable, j'ai toujours cédé.

« Wich way your wind blow » dans le fagot, juste histoire de prévoir quelques branches sèches pour chauffer l'hiver à deux pas d'ici.
En attendant, je bous sous ce plomb humide tiédeux, impossible de me rafraîchir. Mon collier de poils me démange, ma chemise neuve jamais lavée schlingue à des lopins d'ici comme ma vieille pelure imprégnée d'adoucissant qui ne tient pas ses promesses.
Dans mes oreilles résonne un Robinson riche des 70's comme j'aime, et je somnole, j'hibernatusse mon écoute dans le flou le plus total. Mais y'a quand même une vieille odeur qui persiste .. là, derrière le sapin. 

Je flotte, je tangue, la poussière jaune de conifère sur les sinus. Le chèvrefeuille étrangle mon lilas, manquerait plus que le houblon remplace mes burlats.


Rich Robinson 2016 « Flux » label : circal sound records/ Eagle records

4 commentaires:

Mylène Gauthier a dit…

Manquerait plus que ça Barlu. Je passe rapidement. Reviens du bouleau. Pas bavarde. Je suis en retard sur tout. Mais celui-là, je l'ai chopé à temps avant qu'il disparaisse dans la box. Merci et prends soin de toi. Bisous.

Everett W. Gilles a dit…

Yo
Dès qu'il y a du Dickinson pas loin (plus ou moins) je me sens attiré, comme en plus je me réécoute les premiers Allman ces derniers temps je me dis qu'il y a flambeau et passage de ...
Thanx Cha !

charlu a dit…

Pas de soucis Mimie, moi aussi je flotte intermittent sur la toile. On va finir par l'appeler "Starting box", c'est rare que ça marde pas ;D prends soin aussi.

Pas impossible que je me barre vers les Allman aussi l'Evrett, pour le moment, me suis fouillé les Robinson frérots, .. et Neal Casal etc...

yo

Devant Hantoss a dit…

Ke kalor alor. Ha oui, Allman? Pourquoi pas (une interrogation dubitative) tiens, d'ailleurs je conseille la compilation "Skydog, The Duane Allman Retrospective" quand on est en manque, avec le fabuleux "Loan Me A Dime" chanté par Boz Scaggs...