mardi 25 février 2020

Tame Impala 2020



Le soucis avec un album dithyrambique à peine officiellement sorti et omniprésent sur tous les papiers, c'est de l'écouter avec une oreille neutre, vierge, neuve.
J'ai lu un peu partout des papiers annonciateurs, je suis allé voir, j'ai lu en temps réel fanzines et magasines, j'ai entendu jusqu'à l'écoute... et surtout je me souviens « Innerspeaker »..etc etc.

Bouillabaisse de tout ça, il va falloir que le disque en question, en dehors de l'image qu'il faudrait qu'on se fasse, soit à la hauteur. Il faudra faire abstraction à défaut de s'être rué dessus en temps voulu et d'être monter dans le wagon bondé à grande vitesse.

Pas mal, génial dans l'éphémère. Bordel j'ai les cervicales qui bougent sur « Bordeline », le son est excellent. Du coup à l'écoute, je ne me souviens plus d'eux. Pour sûr y'a du bon, j'entends Les Holroyd des BJH avec un gros groove vocodé en duo avec Bary Gibb, y'a même des lointains remugles Supertramp en mode dance floor (« It might be time »). Mais bon à la longue, il prend légèrement la tète comme un Flamming Lips annoncé.

Grosse campagne autour, Il aura fulguré, à peine. Je vais l'archiver, l'écoute est faite, on verra avec le temps et les synthèses. Ah, la pochette est sublime, tel un album prog, tel Hipgnosis dans sa plus belle lumière.

Tame Impala 2020 « The Slow Rush » label : island


13 commentaires:

DevantF a dit…

La seule question que je te pose: T'aime Impala (fallait que je la case!) Comme toi, lectures tout (ou tous ou touz?) azimuth, un Laspyke lapidaire.
Un peu comme le dernier Daft Punk, c'est facile de ne pas l'aimer. Tu dis oreilles fraîches? Oui, et j'ajoute sentir le bon moment, l'envie d'une musique pour accompagner un voyage virtuel en 3D ... ou dans un décor grandeur nature qui imite les maquettes projet immobilier, genre Bercy réhabilité à Paris (j'adore REHABILITÉ pour dire que les loyers vont être moins abordables)
C'est un bon disque, mais j'ai eu davantage d'émotions sur le dernier ELBOW pour parler de disques de maintenant (ou jamais?)

charlu a dit…

:D t'es con le Toine.. mais oui j'aime bien Tame, sauf qu'à l'écoute j'ai rien compris à l'engouement général (je préfère les 1er). Et du coup, j'en ai trouvé une autre émotion .. (Andy Chauffe..eh moi aussi j'ai le droit à des vannes pourraves ;D)tout comme j'ai sombré une fois de plus sur le tennisman Elbow..ouaih ok, j’arrête.

Daft Punk, j'ai adoré de ouf, à tel point que je l'écoute régulièrement en bagnole, comme ça, peinard, avec mes lunettes (nan y'a pas de jeu de mot). Sérieusement, le Tame m'a un poil pris la tète, mais bon, surement bousillé par les pubs, la cabrure du gars, l'image, la tsunami.. j'ai rêvé ou y'a du disco nébuleux dedans ??
Bref, je passe à autre chose. J'ai essayé ;D

DevantF a dit…

Sans Alex(delapop) je m'attarderai moins sur ce style, surtout que le chant, la voix le timbre quoi ne me touche pas particulièrement ici, je suis bon client si la voix me plait. Suis pas chiant en fait.
(Tenniman Elbow? Zut, je cherche plus)

Everett W. Gilles a dit…

Ca y est, vous avez fini ?
Y a moyen d'être sérieux deux minutes ou bien ? Non ?
Bon ben tant pis. J'allais l'écouter ton truc là, et en fait t'as bien préparé ton affaire, j'ai trébuché sur les 3 lettres et je me suis barré. Du coup je t'écris d'ailleurs, en écoutant un mec bien plus sérieux que tu m'as fait découvrir. Ou alors plus branleur, mais ton Tame Impala ? Pas question. Adam Green c'est, le mec.

charlu a dit…

La voix.. bordel, c'est du Les Holroyd à plein blaze.. tiens, je vais balancer un billet sur BJH.
Le toine.. Tennis elbow !! la couille technique du tennisman. Attends... y'a l4Evrett qui se pointe... j'te laisse, je reviens ;o

charlu a dit…

Yep mes pépères.. en fait vous êtes mes 2 couilles ;o
J'ai tenté d'être sérieux.. il faut quand même se mettre à la page. Les pages et les chapitres défilent, vintage, revival.. quoi qu'il arrive, un branleur est un branleur. Tame est là, Tame est passé, Adam et Andy sont derrière en embuscade...
biz

Chris a dit…

Comme dit chez Alex c'est un album à réécouter je pense, j'ai bien aimé mais c'était moins fort que "Currents ",,,un des rares trucs que j'attendais cetteannée, et ce sera peut-être mon 1er achat 2020...😉

Alex De La Pop a dit…

C'est pas leur meilleur mais il est chouette, avec ses grands moments et ses petits coups de mou
J'adore les artworks et la production aussi

Alex De La Pop a dit…

Par contre je sais pas trop où t'as lu le dithyrambique pasque ça oscille pas mal entre le mouais bof et le pas mal mais pas révolutionnaire dans la presse.
J'y vois un bon album avec quelques titres plus électroniques parfois un peu amorphes ou monotones et quelques pépites (ma pref c'est sans doute it might be time)

charlu a dit…

J'avoue, R'n'F et Magic ont monopolisé leur couvertures, dont album du mois pour le 1er, puis je suis tombé sur des trucs assez glorieux. Je suis d'accord avec toi.. un bon album, c'est tout. Et du coup tu me parles de "It Might.." Supertramp à donf :D
"Borderline" y'a un truc qui colle redondant et chiant à la longue.. mais bon.
Tiens, ce soir j'ai écouté le dernier Lispector que j'ai adoré il y a un bail. Elle a dû tomber surle cul de se voir album du mois chez R'n'F (je fais pas une fixette..mais bon??)... le réchauffement climatique a des limites. Et pourtant, c'est pas mauvais mauvais...

elnorton a dit…

Déçu pour ma part. Comme toi, je préfère les premiers.
Par contre, j'adore Breathe Deeper, que j'écoute en boucle depuis quelques jours. Seule éclaircie dans un album assez chiant.
Et à la base, j'aime vraiment Tame Impala, que ce soit l'ambition des premiers et même le côté putassier/immédiat de Currents. Mais là, ça risque d'être sans moi.
Ou alors, c'est un putain d'album révolutionnaire que je ne comprends pas encore.

charlu a dit…

"Seule éclaircie dans un album assez chiant.."..je garde ça Elno. j'adore. C'est assez flou ce disque, mais vraiment pas révolutionnaire à mon avis. n tout cas, ça ne mérite pas du tout les covers..ou alors les gens s'emmerdent grave.

Francky 01 a dit…

Perso, je l'ai pas encore écouté ce disque.
La pochette est très belle. Moi qui aime les connexions avec les visuels musicaux, elle fait travailler mon petit imaginaire. Elle me rappelle même une très belle expo photo que j'ai vu en 2018 je crois, du ghanéen Nyani Quarmyne ("Nous vivions auparavant à trois kilomètres de la mer"). Tous ce sable débordant dans la maison par les fenêtres, exactement la thématique de ces photos. Pour preuve, voir ici (et si tu aime la photographie d'art, je te conseille cet artiste) = https://www.nqphotography.com/index/G0000sIKLUDsiKIA/I0000gH9_jJn1h1M

...Bref, je m'égare...Alors, il est donc pas génial ce dernier Tame Impala, la montagne aurait donc accouché d'une souris ?? Trop de hype, de buzz autours du skeud ??
Comme toi, j'aime beaucoup "InnerSpeaker", grand disque made in 2010 !!
Si ça ne te dérange pas Charlu, je serai quand même preneur de ce disque "The Slow Rush", pour me faire un avis....et du dernier Andy Shauf "The Neon Skyline". Dropboxage possible pour ces deux-là ??? MERCI D'AVANCE !!
A +