Simon Joyner 2019



A la Porte de Vanves un bouquet de Ginkgo Biloba brille comme un phare solaire à l'orée de Paris. Prévenir du danger, récifs humains, âmes sensibles s'abstenir, attention naufrage.
Il fait à peine clair à cette heure à demi dévastée, la mousse revigorée s’enchante du retour des champignons.
Le jaune et le blanc du chèvrefeuille entortillé s'entiche du violet des bonbons du Callicarpa. Le vent les fait se toucher, l'un pollinise, l'autre montre ses fruits, aucun soucis pour la différence d'age, la danse est si jolie. Et déjà l’œuf albumine blanc pompe le pourpre betterave de la douce tubercule.
C'est un matin d'automne, je suis chez nous et ce beau crachin appelle à se vautrer, carcasse naufragée sous le ciel lourd et gras.
Des touffes de jaune brillent à l'horizon, des petits phares éclaboussent la purée, ce lavis d'encre de Chine, de l'or caresse la gorge et la joue droite de Simon.
Daniel est parti, Bob peut se rhabiller, Simon garde ses rêves.

Simon Joyner 2019 « Pocket Moon » label : grapefruit


 

Commentaires

Je reste sans voix.
Ton texte est magnifique, j'écoute Joyner depuis hier en pensant à tu sais quoi.


Branleur.
charlu a dit…
Yep Evrt' c'est pas croyable de faire des trucs pareil dans la purée. Remarque en temps de canicule ça doit pas être dégueux non plus.

Peut être je pense la même chose que toi, branleur too
Till a dit…
Bande de branleurs. Pas un pour me prévenir que Joyner barbouille toujours de nouvelles galettes. La précédente était délicieuse, je prends un morceau de celle-ci.
Merci Charlulu.
Till a dit…
BTW, splendide pochette.
charlu a dit…
Te voilà Till man.. j'adore balancer des ricochets chez les vieux potes qui suivent plus trop :))))
bon sinon tes billets manquent :o
Ah ouais elle est dingue la pochette.
Ceci-dit je me demande si elle me foutrait pas un peu la trouille grandeur nature, genre LP.



Articles les plus consultés