lundi 7 juin 2010

Damien Jurado


Un clap hands dès la première note comme pour éclabousser d’un hymne, des backing vocals en écho, un piano qui chante, des nappes de synthé chipées à BJH, le nouveau Damien Jurado démarre sur des plaines amoureuses noires de monde. Une claustrophobie poisseuse marquait se disques précédents, et n’avait rien pour me déplaire, cette fois-ci, un décloisonnement semble s’amorcer sur un début d’album lumineux frôlant les balades bancales de Frank Black. Si les 4 premiers morceaux soufflent un air chaud et entraînant, le reste de l’album, juste après un clin d’œil nerveux à Neil Young (wallingford), revient sur ses textures minimales de country-folk qui ont fait la gloire de ses premiers disques.
« Saint Bartlett » est le nouvel opus de Damien Jurado, fidèlement hébergé par secretly canadian depuis 2002, et qui déborde sur un superbe 5 titres bonus, sombrant dans les rêves encore chauds de « golden rush » ressuscité dans sa chair la plus apaisée.
quand on aime : neil young; frank black; bonnie " prince" billy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire