jeudi 11 mars 2010

Musée Mécanique


Justement, Grandaddy plane alentours et laisse quelques traces baveuses dans la pop évaporée. Un nouveau bijou 2010 vient alléger les bacs de sa mélodie lustrale. Un frimât pop où tout est conçu à fleur de peau, dans la délicatesse la plus cotonneuse. Grandaddy donc, contaminé au Sparklehorse qui vient juste de perdre sa crinière, mais Musée Mécanique penche aussi vers Elliott Smith pour le chant pop lacrymale, King of Convenience pour les arpèges délétères, Greg Weeks pour les nappes moribondes inquiétantes de solitude. Et s'il faut qualifier plus encore, rapprochons-nous un peu et revisitons Sébastien Schuller, Syd Matters, The Sleeping Years.... un tourbillon de références pour une seule consolation musicale unique à l'hiver qui n'en finit pas. Rester confiné dedans, un cocon de douceur chaleureuse, un vieux bougeoir et des ombres qui vacillent, des diapositives sur le mur, vieilles, dont une brulée par la lumière..la mélancolie d'un visage perdu, la nostalgie en fuite, des souvenirs qu'on cherche.
« hold this ghost » est le premier album de Musée Mécanique, d'une beauté improbable. Il faut ajouter à ce miracle, un son exquis, une production précieuse, des cordes en tout genre et des nappes de synthé en baume, et beaucoup d'invités ajoutés à ce quintette de l'Oregon, comme pour mieux communier à la paix et toute la plénitude qui plane autour.
Musée Mécanique 2009 "hold this ghost" label : souterrain transmissions
quand on aime : grandaddy; greg weeks; eliott smith; syd matters; sebastien schuller

1 commentaire:

Blake a dit…

Beau papier sur un disque que j'adore, peut-être MON disque préféré de 2010 (on verra dans deux mois et des poussières).

Une musique qui donne la paix, c'est vrai, et d'une beauté harmonieuse pas si courante...
Lumineux musée :-)