mardi 28 août 2012

Six Organs of Admittance 2012



Ben Chasny se prend pour Satriani jouant au sein d’Acid Mother Temples pour un set blues-rock endiablé, psychédélique et cosmique « Waswasa ».

Bien loin de son finger picking boisé originel, la pose du bluesman libéré lui va à ravir, et « Close to the sky » se poursuit, sur des pistes Hendrix, Winter, Buchanan voire Sonic Youth. La basse est langoureuse, tiède, humide et le solo marqué au fer rouge.

On se dit alors que les fans des premières heures du Six vont se casser les dents sur ce nouveau disque de Six Organs of Admittance. Mais « They called you near » revient doucement sur les terrains du weird folk chamanique habituel. « Solar ascent » quant à lui s’enfonce dans les lenteurs d’un blues Fleetwood Mac, période « Then play on ». C'est en fait les fans des Comets on Fire qui vont se régaler, puis qu'il retrouve ici l'autre guitariste Ethan Miller.

Mais rapidement on embraye et on redémarre illico sur les pistes de Sonic Youth « One thousand birds ». On avance doucement, surement, avant de se prendre de plein fouet l’incandescent « Even if you knew ». Cette comète sonique vient perforer la plèvre et la carotide, diabolique, rugueuse et à très grande vitesse. La voix même approche le timbre de Jim Morrison.

Ben Chasny vient de faire un petit tour dans la cours des bluesmen crades, des rockers au grain épais pour y troquer son acide, contre une bonne bouteille de bourbon et un red bull. Un petit tour en arrière, vers la Comète. Seule sa voix troublée reste sensible et délicate. Étonnant et détonnant.

Six Organs of Admittance 2012 "Ascent" label : drag city
http://www.dragcity.com/products/ascent
www.sixorgans.com
échelle de richter : 8,5
support MP3
après 2 écoutes







2 commentaires:

La Rouge a dit…

J'adore la guitare sale.

charlu a dit…

elles sont carrément hyper crades !!!