lundi 30 juillet 2012

Richard Skelton 2012



Richard Sketon est un bâtisseur de symphonies répétitives nocturnes et solennelles. Une texture de drone ressac en post rock océanique est tissée sur des courants épais de cordes. Nappes ondulantes enchevêtrées, ses remouds gris sont des chants de sirènes de naufrages silencieux.
« Verse of birds »  c'est un « Coucher de soleil sur un lac » de Turner, ou son « Etude de clair de lune à Millbank », « Une vague se brisant contre le vent » dans le plus visqueux silence, c'est le son dramatique de « ...l'appareillage du Mamby » quand le canot de sauvetage semble se noyer.
Richard Skelton traine ses impressions océaniques graves chez Type records depuis quelques années, puis Preservation pour une réédition, c'est chez Corbel stone press que sort son nouvel opéra sonore.
Expérimental, ambiant, nocturne et grave, angoissant et magnifique, l'équinoxe mollement agité est dans mon crane, alors que mon corps se liquéfie à la chaleur des murs poussés par les 42 degrés des ombres alentours. Troublant contraste, je suis perdu dans les substances et les températures.



Richard Skelton 2012 « Verse of birds » label : corbel stone press
http://richardskelton.wordpress.com/
http://www.corbelstonepress.com/

Échelle de richter : 8,8
support MP3
après 1 écoute

2 commentaires:

Francky 01 a dit…

Salut Charlu.

Magnifique texte, court mais très puissant. J'aime ta façon d'écrire sur les musiques atmosphériques, méditatives type drone/Post-rock/Ambiant/etc....
Des phrases courtes très poétiques décrivant bien tes émotions ressenties. De plus, je fais souvent de belles découvertes chez toi !!

A + amigos

charlu a dit…

Merci mon franky.. je commence à trancher un peu entre les chroniques "émotives" et celles plus techniques comme Womack.. je suis tjrs partagé entre les info musicales et les choses plus abstraites... c'est à dire les albums avec lesquels je peins.

Ceci dit, je suis sur qu'il va te plaire ce disk ambiant.. y'a le un lien dans le texte pour le choper :D
A++